Smith_Just_Kids_COV_147859c



4etoiles
Auteur :
Patti Smith
Année :
2010
Langue :
Français
Éditeur :
Denoël

327 pages
 

 Quatrième de couverture :

C'était l'été où Coltrane est mort, l'été de l'amour et des émeutes, l'été où une rencontre fortuite à Brooklyn a guidé deux jeunes gens sur la voie de l'art, de la ténacité et de l'apprentissage. Patti Smith deviendrait poète et performeuse, et Robert Mapplethorpe, au style très provocateur, se dirigerait vers la photographie. Liés par une même innocence et un même enthousiasme, ils traversent la ville de Brooklyn à Coney Island, de la 42e Rue à la célèbre table ronde du Max's Kansas City, où siège la cour d'Andy Warhol. En 1969, le couple élit domicile au Chelsea Hotel et intègre bientôt une communauté de vedettes et d'inconnus, artistes influents de l'époque et marginaux hauts en couleur. C'est une époque d'intense lucidité, les univers de la poésie, du rock and roll, de l'art et du sexe explosent et s'entrechoquent.
Immergés dans ce milieu, deux gamins font le pacte de toujours prendre soin l'un de l'autre. Romantiques, engagés dans leur pratique artistique, nourris de rêves et d'ambitions, ils se soutiennent et se donnent confiance pendant les années de vache maigre. Just Kids commence comme une histoire d'amour et finit comme une élégie, brossant un inoubliable instantané du New York des années 60-70, de ses riches et de ses pauvres, de ses paumés et de ses provocateurs. Véritable conte, il retrace l'ascension de deux jeunes artistes, tel un prélude à leur réussite.

Avis :

Pour résumer mon avis avant même de l'écrire; cette autobiographie est la meilleure que j'ai jamais lue. Voilà. C'est dit. Patti Smith n'écrit pas là seulement sa propre biographie, mais aussi celle de Robert. De toute façon après lecture je me rends compte qu'il lui était impossible de raconter sa vie en la dissociant de celle de Robert. Son amant, son ami, son frère de pensées, d'art, de galères et de réussites.
Cette autobiographie est intéressante dans le sens où l'auteur ne raconte pas vraiment sa vie comme on l'entend. Elle raconte plutôt son avancée dans le monde artistique: d'où elle est partie, son avancement, ce qu'elle est à présent. Le lien unissant Patti et Robert est très intense et ne se brisa jamais. Même s'ils œuvrent dans des domaines différents, l'un est toujours nécessaire à l'autre.
J'ai même versé quelques larmes... en lisant une autobiographie... chapeau !

Lu dans le cadre du prix des lectrices ELLE 2011, catégorie Document.

logoelle