La caverne d'Ankya

20 avril 2019

Alron Gems - Le bal des scorpions - Manuel Benetreau

couv 1er

5etoiles

Auteur : Manuel Benetreau
Année : 2018
Langue : Français
Éditeur : Book N' Séries


 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Alron Gems est le chasseur de pierres précieuses le plus célèbre, mais aussi le plus… mystérieux de la planète. Il n’en est pas moins un baroudeur prêt à jouer du coup de poing ou à utiliser les armes pour satisfaire ses riches et exigeants clients.
Alors, quand on lui confie la mission de retrouver le fameux collier du Bal des Scorpions et ses rubis inestimables, de réconcilier deux familles ennemies et de donner un avenir au Rajasthan, une des régions les plus pauvres de l’Inde, son sang ne fait qu'un tour…
Surtout qu'il prend pour nouvelle assistante, une jeune femme aux capacités hors normes, choisie depuis longtemps pour des raisons secrètes, et qui va vivre là une première expérience très mouvementée.
Entourés par une « drôle » d'équipe, ils vont se confronter à des forces politiques, économiques et religieuses prêtes à tout pour les arrêter.
Et nous permettre d'entrer dans les coulisses d'un monde envoûtant mais souvent impitoyable, celui des gemmes et de la joaillerie de luxe !

 

Avis :

A la lecture de ce livre on part en immersion dans le monde des gemmologistes... mais pas n'importe lesquels ; la fine fleur du gemmologiste, celui qui a des contacts partout et qui a le luxe de pouvoir choisir ses clients. Car oui, une réputation, ça se travaille. J'ai beaucoup apprécié dans cette histoire la notion de loyauté, de rivalité fraternelle et bon enfant. Bien entendu, dans ce milieu on y trouve aussi le pendant négatif : la trahison, l'argent facile et rapide, les menaces... mais notre équipe de choc est, elle, du côté des honnêtes. Et c'est compliqué ! Très compliqué...

L'histoire principale concerne le Bal des Scorpions et son fameux collier (exixte-t-il ce collier ? Si oui, dans quel état ? Et où se cacherait-il depuis tant d'années ? Et si non... comment faire ?) Alron Gems et ses acolytes découvrent les mystères d'une très ancienne coutûme - le bal des scorpions, des rites et autres joyeusetés d'une époque révolue, le tout remis au goût du jour. 

Les personnages, eux, sont très charismatiques. Alron tout d'abord, personnage éponyme à cette série (car oui, il s'agit là d'un tome 1). Mon ressenti s'est modifié au fil de ma lecture. Au début, homme-machine, la maîtrise est son maître-mot. Mais petit à petit j'ai vu l'homme sous la carapace. Un homme, un vrai, qui a une histoire, des forces et des faiblesses. Lia est, elle, la petite nouvelle de l'équipe. Ce tome est aussi son histoire, puisqu'on la voit évoluer dans sa toute première mission aux côtés d'Alron. Le reste de l'équipe est bien présente dans l'histoire, mais a une description très sommaire. Je pense, j'espère (!) que les prochains tomes de la série vont en révéler un peu plus à leur sujet. Cela dit, l'histoire du Bal des Scorpions ne pâtit pas du tout de ce manque d'information. On en sait assez pour apprécier cette palette de personnages.

Ce livre a été pour moi un page turner. Une fois commencé je n'ai pu le lacher. Le côté trésor caché et anciennes coutûmes sont des sujets qui me plaisent beaucoup. Aussi, je n'ai pu m'empêcher de faire un parallèle avec Shibumi, de Trévanian, concernant l'équipe de choc et la notion de loyauté qui est très présente dans ces deux romans.

Enfin, la mise en situation de personnages existant (on voit passer des têtes courronées contemporaines) donne une vraisemblance à ce récit.

Une excellent moment de lecture, je vous le recommande !

  

Pour en savoir plus sur l'auteur : 

oo Maison d'édition :  clic ici
oo Site de l'auteur : clic ici

 

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

Posté par Ankya à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


16 avril 2019

Livre-les moi - Jean-Louis Bouzou

livre-nouvelle-jean-louis-bouzou-R-FsHvjs

Auteur : Jean-Louis BOUZOU

Année : 2019
Langue : Français
Éditeur : Autoédité


 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Ce dimanche-là, en se promenant dans les allées du marché aux puces de Brézaguet, Marina ne se doutait absolument pas que le livre qu’elle allait bientôt acquérir, allait changer le cours de sa vie…

 

Avis :

Voici très longtemps que je n'ai pas lu de nouvelles... Et pourtant j'aime beaucoup ce genre littéraire. Il va droit au but, donc ça claque. Pas de temps pour les longueurs ni les descriptions. De l'action, de l'action et encore de l'action !

C'est donc avec grand intérêt et curiosité que j'ai ouvert celle-ci. Une nouvelle qui parle de livre avait tout pour me plaire et... elle m'a plu ! L'auteur a mis une quatrième de couverture très énigmatique afin de laisser toute la surprise au lecteur, je vais donc respecter cela et ne rien dévoiler. Je peux dire cependant que j'ai vu venir certaines situations, et d'autres non ; ce fut donc une lecture surprenante et intéressante, avec des personnages - bien que peu décrits puisqu'il s'agit d'une nouvelle - assez profonds et attachants. Le style est bon, dynamique, parfait pour ce genre littéraire.

Je ne connaissais pas Jean-Louis Bouzou mais j'ai découvert qu'il avait déjà écrit d'autres nouvelles. Si elles sont de même qualité que Livre-les moi, je vais me régaler. 

 

Livre lu dans le cadre d'un partenariat grace à la placteforme SimPlement.

Posté par Ankya à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mars 2019

Devine qui est mort ? - Frédérique Hoy

devine qui

3etoiles

Auteur : Frédérique Hoy
Année : 2018
Langue : Français
Éditeur : Auto-édition



 

 

 

 

Quatrième de couverture :

La flûtiste renommée Albane de Morange a tout pour être heureuse : un homme qui l'aime et qui partage sa passion, un appartement chic à Paris, une vie réglée comme du papier à musique. Si elle n'a pas d'enfant, c'est pour une raison bien précise : cette raison même qui fait qu'elle a rompu avec la famille de Morange il y a plusieurs années.Le jour où, en plein concert, la musicienne frôle la mort, son monde intérieur est bouleversé. Albane éprouve le besoin de renouer les liens, et surtout de régler ses comptes avec les acteurs de ce passé douloureux qu'elle n'a jamais eu le courage d'affronter. Après deux thrillers, Frédérique Hoy signe ici un troisième roman, moins dur mais non dénué de noirceur : un drame original et émouvant.

 

Avis :

Comme vous l'avez peut-être remarqué, j'ai ajouté un logo dans le menu de droite, celui du Prix des Auteurs Inconnus. En effet, je fais partie du jury de ce prix pour les catégories « imaginaire » et « littérature blanche » de l'édition 2018.

À la suite d’un vote de présélections, cinq romans sont encore en lice pour prétendre au prix dans la catégorie « littérature blanche ». Voici le troisième que j'ai lu. Je me souviens qu’il m’avait fait très bonne impression lors des présélections.

 

Je ressors de ma lecture assez mitigée. Tout d'abord l'histoire. Une histoire partagée entre présent et passé, laissant au lecteur le plaisir de connaître le passé d'Albane, son enfance, son adolescence, sa vie d'adulte. Parallèlement, on avance dans le présent. Suite à son accident, elle renoue avec sa famille grâce son amnésie. Or voilà, à cause de cette amnésie (on pourrait même dire grâce à cette amnésie), des secrets de famille bien enfouis ressurgissent. Albane part à la quête de la vérité, de celle qui lui manque, qui lui a toujours manqué et qui a régi sa vie durant toutes ces années.

Je suis fan des histoires avec des secrets de famille. Cependant, ici je trouve que ce n'est exploité qu'à moitié. Le sujet principal est important, révoltant, touchant. Cependant, les personnages n'ont pas été assez introduits, assez poussés, pour que je puisse m'engager émotionnellement. Je n'ai ni vibré ni tremblé avec eux, et c'est bien dommage. C'est dommage car cette histoire est riche en rebondissements, ce qui n'est pas pour me déplaire ! Ces rebondissements sont logiques et maîtrisés par l'auteure. Je suis certaine que si j'avais eu un peu plus d'informations sur les personnages, sur les parents, sur les soeurs, et même sur Albane ! J'aurais adoré ce livre.

Enfin, Frédérique Hoy a une écriture agréable, très douce, et m'a même fait découvrir quelques mots (et j'adore découvrir de nouveaux mots!). 

Un petit bémol cependant au niveau de la chronologie : Albane, en 1974, parle de la chanson d'Anne Sylvestre J'ai froid aux doigts, qu'on lui chantait plus jeune (donc avant 1974). Or cette chanson est sortie en 1982. 

Quand la blessure ne nous tue pas, son souvenir revient finir le travail.

 

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

Posté par Ankya à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mars 2019

Danse Macabre - L A Bailey

danse macabre

Auteur : L A Bailey

Année : 2017
Langue : Français
Éditeur : Autoédité


 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

La Mort rôde dans la petite ville médiévale de Shrewsbury, en Angleterre. Une jeune héritière, Jennifer Barnes est retrouvée assassinée. Pas vraiment la carte postale de vacances idéales ! Hugo Delatour, ancien flic reconverti en Privé, décide de reprendre l'enquête. Une autopsie bâclée, une mystérieuse application appelée « Hunter », le détective français n'est pas au bout de ses surprises. Qui se cache derrière le pseudonyme de Danse Macabre ?
Hugo devra tout faire pour la stopper dans sa folie meurtrière.

 

Avis :

En fin d'année dernière je lisais Mise en abîme, le deuxième volet de la trilogie Les enquêtes d'Hugo Delatour.  Ce mois-ci j'ai donc lu, en toute logique, le premier ! Pourquoi faire les choses dans l'ordre me direz-vous... eh bien ils se lisent indépendamment, ce qui est pratique.

J'ai été ravie de retrouver Hugo, Chloé et Eva, le trio fort de cette série. J'ai enfin découvert les circonstances de la (des) rencontre(s) entre Hugo et Eva. Je comprends mieux certains comportements des personnages dans Mise en abîme. L'intrigue est à nouveau simple et efficace. Point d'emberlifications, mais du suspens et de multiples suspects. 

Les personnages ont tous une profondeur, une histoire qui les rend vraisemblables. En plus de l'histoire principale du livre, il y en a d'autres parallèles qui permettent de s'attacher aux protagonistes.

Une listoire courte, simple dans la forme, pas si simple que ça dans le fond, et toujours aussi plaisante. Vivement le tome trois :)

 

Livre lu dans le cadre d'un partenariat grace à la placteforme SimPlement.

Posté par Ankya à 09:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2019

L'utopie des fous - Anthony Boucard

utopie

4etoiles 

Auteur : Anthony Boucard
Année : 2018
Langue :
 Français 
Éditeur : IS Edition

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

« Il faut que je me souvienne encore et encore de ce que nous avons été, de ce jour où tout a basculé et de ce que nous sommes devenus. Il faut que je me rappelle, pour que les belles choses me donnent la force et que les mauvaises me condamnent. »
Si Roméo et Juliette avaient vécu au vingtième siècle, ils se seraient appelés Jules et Jeanne.
Tous deux ont grandi dans un petit village du Sud Touraine durant la Seconde Guerre mondiale. Jeanne est issue d’une famille résistante, Jules vit quant à lui dans la collaboration avec l’ennemi allemand.
Et c’est dans cet univers d’affrontement et de règlement de compte que les deux enfants vont devoir s’aimer. Mais à quel prix ?
Pour continuer de vivre leur amour impossible, les deux jeunes amants ne choisissent ni le couteau, ni le poison, mais la folie pour armure, et l’hôpital psychiatrique comme refuge… Ainsi pourront-ils vivre l’un près de l’autre malgré les lourds secrets qui rongent Jules.
Ce roman raconte leur folle utopie.


 

Avis :

Comme vous l'avez peut-être remarqué, j'ai ajouté un logo dans le menu de droite, celui du Prix des Auteurs Inconnus. En effet, je fais partie du jury de ce prix pour les catégories « imaginaire » et « littérature blanche » de l'édition 2018.

Suite à un vote de présélections, cinq romans sont encore en lice pour prétendre au prix dans la catégorie « littérature blanche ». Voici le deuxième que j'ai lu. À savoir que lors des présélections j'avais voté pour lui. J'ai donc été ravie qu'il soit sélectionné !

 

Voici, chers lecteurs, un livre qui m'a beaucoup touchée, et celà grâce à plusieurs éléments. Pour commencer, l'histoire, ou plutôt les histoires. D'un côté celle de Jeanne et de Jules ; de l'autre, celle d'Angèle. Chacun à son époque a vécu des drames, des évènements perturbants. Chacun a ses cicatrices et essaie de se sauver avec ses propres moyens. Des moyens très différents certes, mais tout à fait vraisemblables. À travers Jeanne et Jules, on revit un pan de la Seconde Guerre Mondiale. On y découvre les horreurs perpétrées, et pas seulement du côté de l'occupant. Cette partie m'a assez déstabilisée, je me suis intérieurement révoltée contre toutes ces injustices qui arrivent en temps de crise quelle qu'elle soit. Avec l'histoire d'Angèle, on découvre plutôt une femme qui suit le cours de l'eau mais qui n'est pas tombée sur un bon numéro. 

Ces histoires s'entrelacent et sont racontées à plusieurs voix, ce qui donne une certaine dynamique au récit. En effet, puisque le narrateur change régulièrement, racontant la même histoire, on passe du "je" au "il", du "elle" au "toi". 

Lorsque j'ai lu ce livre je n'avais plus en tête le nom de l'auteur. Honte sur moi, j'ai cru tout du long que je lisais l'œuvre d'une femme tant le phrasé est poétique. C'est lorsque j'ai recherché le nom de l'auteur pour cet article que je me suis rendue compte de mon erreur, mais quelle [bonne] surprise ! Car en effet, ce texte est écrit avec douceur. Malgré les évènements, malgré les difficultés, cette lecture a été telle une caresse. 

Vous l'avez compris, j'ai beaucoup aimé ce livre. Le fond, la forme, un plaisir. J'ai cependant déploré quelques longueurs liées à des descriptions répétées. Cela n'entâche en rien le bon souvenir de ma lecture, mais j'avoue que j'aurais aimé avoir quelques pages en moins par moments.

 

Pour en savoir plus sur l'auteur : 

oo Maison d'édition :  clic ici
oo Lien Amazon

 

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

Posté par Ankya à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 février 2019

Dino Hunter - Olivier Saraja

Dino Hunter nouveau

4etoiles 

Auteur : Olivier Saraja
Année : 2018
Langue :
 Français 
Éditeur : Les éditions du 38

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Sous les feux d'un soleil brûlant, seul un fou oserait traverser les déserts du Texas sans l'aide d'un guide expérimenté. C'est le boulot de Buck, un vétéran au tempérament solitaire et silencieux. Non content de compléter sa retraite, il peut ainsi explorer ces territoires arides à sa guise. Car Buck en est convaincu : un monstre tout droit sorti de la préhistoire se dissimule quelque part. Il le sait. Leurs chemins se sont déjà croisés autrefois. Aussi le jour où Amanda Summers, une brillante chercheuse en bio-ingénierie, loue ses services pour une expédition scientifique sur les rives du Rio Grande, le guide sait qu'il ne s'agira pas d'une promenade de santé : le danger rôde partout. Et les crotales sont le moindre de ses soucis. Mais alors que Buck et Amanda arpentent le désert, tout bascule : une mystérieuse apparition dans le ciel sonne le début d'un véritable lâcher de dinosaures en pleine nature. Et si des extraterrestres planifiaient en secret la résurrection des créatures préhistoriques ? Buck n'a pas d'autre choix que de ressortir les armes : des monstres venus des âges les plus reculés, des aliens insaisissables, une mystérieuse agence gouvernementale, tout concourt à le faire replonger dans un passé qu'il aurait préféré oublier.

 

Avis :

Comme vous l'avez peut-être remarqué, j'ai ajouté un logo dans le menu de droite, celui du Prix des Auteurs Inconnus. En effet, je fais partie du jury de ce prix pour les catégories « imaginaire » et « littérature blanche » de l'édition 2018.

Suite à un vote de présélections, cinq romans sont encore en lice pour prétendre au prix dans la catégorie « imaginaire ». Voici le cinquième que j'ai lu. À savoir que lors des présélections je n'avais pas voté pour lui mais il était très bien placé dans mon classement. J'ai donc été ravie qu'il soit sélectionné !

J'ai commencé cette lecture avec une grande déception... En effet, lors des présélections, la couverture du livre n'était pas la même (à savoir que la qualité de la couverture était l'un des critères des présélections). Voyez :

Dino hunter ancien

Je trouvais cette ancienne couverture très forte. On aime ou on n'aime pas, mais elle a de la personnalité, elle claque, et je pense qu'elle m'aurait fait m'arrêter au rayon de la librairie. La nouvelle couverture est plus standard, plus fade niveau couleurs. Je trouve qu'elle se fond dans la masse, ne sort pas du lot. 

Malgré cette déception, je me suis plongée dans l'histoire car je me souvenais que les dix premières pages m'avaient plu. Je n'ai pas été déçue par l'histoire qui a pris un tournant auquel je ne m'attendais pas. En effet, alors que je me disais innocemment que l'histoire allait se concentrer sur les expériences d'Amanda sur son lézard Gus, nous voilà embarqués dans un roman de... science fiction... genre avec lequel j'ai beaucoup de mal. Malgré tout j'ai continué, grand bien m'en a pris car j'ai beaucoup aimé cette histoire. L'action ne manque pas et les scènes et les enchaînements sont très clairs. L'auteur savait exactement ce qu'il voulait raconter et cela se ressent à la lecture. Je n'ai jamais ressenti le moindre ennui. Je reproche tout de même un manque d'émotions. Tout est misé sur l'action, ce qui entraîne une sensation de froideur. 

J'ai été agréablement surprise par la morale et la fin de l'histoire. Je m'explique. J'ai été surprise non pas par cette morale, mais par le fait qu'elle soit présente dans ce livre. Elle y est à juste titre, mais je ne m'y attendais pas, c'est une très bonne surprise.

Pour résumer mon avis sur ce livre, malgré la déception quant à la couverture et un manque de profondeur au niveau des émotions, ce livre est tout en action, en bonnes idées et fait réfléchir sur la place et le comportement des humains sur la Terre. C'est une belle découverte, et enfin un livre de science fiction qui a trouvé grâce à mes yeux.

La faune locale semblait s'être rapidement accommodée à la présence des deux géants dans leur environnement, témoignant d'une acceptation tacite. Pourquoi l'humanité se montrait-elle incapable de s'adapter à son tour ?

Nous voulions savoir si vous parviendrez à cohabiter avec d'autres espèces, si vous les aiderez à évoluer. Mais vous n'avez été bons qu'à les considérer comme une nouvelle ressource à exploiter, à découper, à mutiler.

 

Pour en savoir plus sur l'auteur : 

oo Site internet : https://oliviersaraja.wordpress.com/
oo Maison d'édition : https://www.editionsdu38.com/
oo Page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/PageAuteurOlivierSaraja/ 

 

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

Posté par Ankya à 14:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 janvier 2019

Une Coccinelle dans le cœur - Angie Le Gac

Couverture

3etoiles

Auteur : Angie Le Gac
Année : 2018
Langue : Français
Éditeur : Auto-édition



 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Elena est jeune. Elena est belle. Elena est malade. Parfois, elle a envie de mourir… Mais la plupart du temps elle veut vivre haut et fort, de plus en plus vite, comme sur un immense manège de fête foraine.

Entre ses séjours en clinique et sa vie professionnelle, elle essaie de se construire jour après jour et de trouver sa propre voie vers le bonheur.

Aidée de Simon, son homme-talisman, elle tutoie les anges. Mais la vie en a décidé autrement. Il lui faudra énormément de courage pour surmonter les épreuves qui émaillent son parcours et retrouver peut-être le chemin de la félicité.

Entre romance et drame, découvrez l’histoire d’Elena.

 

Avis :

Comme vous l'avez peut-être remarqué, j'ai ajouté un logo dans le menu de droite, celui du Prix des Auteurs Inconnus. En effet, je fais partie du jury de ce prix pour les catégories « imaginaire » et « littérature blanche » de l'édition 2018.

À la suite d’un vote de présélections, cinq romans sont encore en lice pour prétendre au prix dans la catégorie « littérature blanche ». Voici le premier que j'ai lu. Je me souviens qu’il m’avait fait bonne impression lors des présélections.

 

Il arrive parfois qu'une histoire inattendue se cache derrière une couverture. C'est le cas de ce livre qui m'a transportée dans un univers que je ne connaissais pas. Durant les quelques jours qu'a duré ma lecture, j'ai vécu avec Elena, j'ai souffert avec elle. En parlant de couvertures, je souligne la beauté de celle-ci que je trouve poétique. On dirait que l'on regarde la jeune fille à travers une vitre de voiture et qu'on s'éloigne.

J'ai trouvé la façon de montrer le temps qui passe très originale : le bilan de début d'année sur plusieurs années consécutives. Ça permet de planter le décor, d'avoir une profondeur dans l'histoire sans pour autant s'encombrer de détails et de pages qui ne serviraient qu'à ça.

Ce livre traite d'une maladie invisible physiquement mais très puissante psychologiquement, tant pour le malade que pour ses proches.

Il parle aussi des services sociaux du Royaume-Uni... et là... j'avoue avoir découvert un pan de ce pays que je ne connaissais pas, et qui ne donne pas du tout envie d'aller y accoucher. Oh. My. God. 

Le point que je reproche à ce livre est qu'il est focalisé sur Elena. On survole les péripéties qui arrivent à Simon, comme si cela n'avait pas d'importance. Et pourtant... Même remarque pour sa mère Anna qui vient lorsqu'on a besoin d'elle et qui repart dès que tout va mieux. Comme c'est à sa fille qu'arrivent ces histoires et qu'elle est toujours là pour elle, on est à même de penser qu'elle est affectée par tout ce qui lui arrive, mais si on s'en tient à ce qui est noté dans le livre, ce n'est pas le cas. Elle est là, elle vient, elle part, elle revient, elle repart. 

L'histoire est écrite à la troisième personne, ce qui est une bonne chose compte tenu de la maladie d'Elena ; ses épisodes psychotiques n'auraient peut-être pas pu être transmis au lecteur s'ils avaient été écrits à la première personne.

La plume de l'auteur est très accessible, même si j'ai eu du mal avec certaines structures de phrases. 

Une Coccinelle dans le cœur est un roman qui m'a complètement happée et m'a fait découvrir différents sujets. J'aime apprendre des choses en lisant !

 

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

Posté par Ankya à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]