La caverne d'Ankya

07 juillet 2019

La caverne d'Ankya déménage !

Bonjour à tous !

Après plus de 10 ans passés ici, mon blog fait peau neuve dans un style qui sera, je l'espère, plus actuel. 

Voici donc la nouvelle adresse, je vous y attends : http://www.lacavernedankya.fr/

Je vous souhaite de très belles lectures !

Ankya

Posté par Ankya à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 juillet 2019

La Passe-Miroir tome 2 - Les disparus du Clairdelune

Les-disparus-du-Clairdelune

3etoiles

Auteur : Christelle Dabos
Année : 2015
Langue : Français
Éditeur : Gallimard



 

 

Voilà maintenant un an que j'ai lu le tome 1 de La Passe-Miroir. Un an ! Le temps est passé tellement vite ! 

J'ai aimé me replonger dans l'univers de Christelle Dabos, retourner sur l'arche du Pôle, dans la Citacielle. 

Depuis la disparition de la majorité du clan des Dragons lors d'une chasse, l'avenir de Thorn, Bérénilde, Ophélie et Roseline est compromis à la Citacielle. Ophélie est prête à rencontrer Farouk, l'esprit de famille du Pôle, afin d'en obtenir sa protection. 

J'avoue que le début de ce livre m'a fait un peu peur... en effet, j'ai trouvé les personnages d'Ophélie et de Roseline très agaçants car remettant toujours en question la bonne foi de leurs interlocuteurs. Nous sommes à la Citacielle, lieu d'illusions et de trahisons, certes. Mais même auprès de personnages de confiance (du moins ceux qui s'intéressent à leur "bien être") avec lesquels elles devront vivre les prochaines années, elles sont toujours en train de voir le mal dans leurs comportements ou leurs pensées. Ce point m'a le plus dérangée par rapport à Thorn. Ophélie a remarqué depuis le premier tome de l'histoire que son fiancé est réservé et que sa simple présence est déjà un gage de respect. Elle en attend toujours plus de lui sans essayer de l'accepter (j'avoue, il n'est pas très locace). Disons que leurs méfiances, leurs défiances, sont fatigantes.

Fort heureusement j'ai vu assez vite un nouvel élan dans le livre, à partir du moment où elles se rendent aux Sables d'Opale. Là le récit a capté toute mon attention. Des disparus, une enquête, et ENFIN une collaboration entre les différents personnages. ENFIN ! Et là j'avoue que je n'ai pu m'arrêter de lire. 

Chacune de mes rencontres avec Farouk a été hillarante... dans ma tête je lui ai donné les traits du roi Triton (le père d'Ariel dans la Petite Sirène, version Disney). En tout cas cet esprit de famille m'a beaucoup plu. On a vu ses failles, ses blessures. Et on comprend des choses...

En bref, une bonne lecture, mais le livre aurait pu être raccourci d'une bonne centaine de pages à mon goût.

 

Pourquoi tout le monde s'enfermait-il à double tour dans ses secrets ?

 

Ce livre entre dans le challenge entre cousines sur le thème "Lire une suite qui dort dans nos PAL".

Posté par Ankya à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2019

Patte de velours, oeil de lynx - Maria Ernestam

pattes

4etoiles 

Auteur : Maria Ernestam
Année : 2014 (2015 pour la traduction française)
Langue :
 Français 
Éditeur : Babel

 

 

 

 

 

 

Björn et Sara, anciens citadains, ont décidé de déménager à la campagne. Bien que Björn soit très attaché à la ville, la vie à la campagne ravit Sara qui est experte en jardinage. Ils ont l'occasion, dès leur premier jour dans leur nouvelle maison, de rencontrer leurs voisins, Agnetta et Lars, qui les accueillent de manière très chaleureuse. Björn et Sara ne sont pas venus seuls, ils ont leur chatte Michka avec eux. Malheureusement, Alexander, le chat des voisins fait la loi et n'aime pas vraiment les autres chats.

Ce livre, très court (103 pages) raconte la relation entre les deux couples de voisins. Le nombre de pages ne permet pas d'approfondir certains aspects de personnalité des personnages, mais c'est très suffisant pour l'action qui est décrite. 

J'ai aimé lire les rencontres entre les deux couples. On voit qu'il y a beaucoup de points communs entre Lars et Sara et la relation de voisinage n'annonce que du bon. On retrouve aussi les désagréments d'être trop proches de ses voisins, comme le fait de donner son avis sur telle ou telle fenêtre qui est visible depuis l'extérieur.

A la lecture de ce livre, j'ai ressenti un malaise grandissant, sous fond de campagne isolée. Le terrible drame qui a eu lieu dans ces maisons plusieurs décennies auparavant n'aide pas à trouver la séreinité. 

C'est une lecture que j'ai beaucoup appréciée. Simple et efficace. 

 

 

Posté par Ankya à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juin 2019

L'inconnue de l'équation - Xavier Massé

inconnue

5etoiles

Auteur : Xavier Massé
Année : 2019
Langue : Français
Éditeur : Taurnada Editions


 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Quatre heures. La police n'a que quatre heures pour démêler ce qui ne semblait être au départ qu'un simple drame familial : un couple, Juliette et François, retrouvé carbonisé, leur fils, Julien, gisant au sol.
Deux salles d'interrogatoires, deux témoins de la tragédie : la mère de François et une flic déjà présente sur les lieux. Deux versions, deux visions différentes.
Accident, meurtre, ou vengeance ?
Une toile d'araignée va se tisser peu à peu et d'une simple énigme va surgir une équation… aux multiples inconnues.

 

Avis :

Voilà quelques jours déjà que j'ai terminé ce livre mais son souvenir reste bien ancré. Sans répéter la quatrième de couverture, il s'agit d'un huis-clos où deux versions sont confrontées. Deux versions racontées durant lesquelles on revit les moments passés au sein de cette famille, fort sympathique au demeurant, qui avait tout pour être heureuse.

Le début de ce livre est très fort, nous sommes directement au coeur de l'action, au coeur du drame. On ne sait pas ce qui s'est passé avant, on ne sait pas de quel côté être, mais on comprend très bien que quelque chose ne tourne pas rond. Nous revivons ensuite, au fil des interrogatoires, toutes les actions qui ont pu mener à cette scène tragique. 

J'ai beaucoup aimé les deux dépositions. Alors que souvent un personnage, une histoire prend le dessus, ici j'ai aimé les deux versions. Chaque personnage a une personnalité spécifique, aucun n'est là pour faire de la figuration. Il n'y a pas besoin de combler de vide, car il n'y en a tout simplement pas.

Le suspens est fort bien mené, grâce à l'histoire bien sûr, mais aussi à l'écriture de l'auteur. Le style est fluide sans pour autant aller dans trop de simplicité. Il sait où il veut aller et il nous y emmène sans problème. 

Le seul bémol que je peux trouver à ce livre est sa couverture. J'ai en effet trouvé l'histoire tellement intéressante, tellement bien menée, que je trouve que la couverture manque de finesse à côté.

Ce livre ne fait que 176 pages... en 176 pages j'ai totalement été bluffée tant il y a de contenu, de construction, d'intrigue. Je n'imagine pas ce que pourrait faire l'auteur sur un roman de taille plus conventionnelle (disons dans les 250 pages), mais ça enverrait du lourd !

En résumé, une super lecture que je recommande.

 

Je remercie chaudement Joël des éditions Taurnada de m'avoir proposé cette lecture.

Posté par Ankya à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2019

Soeurs - Bernard Minier

Minier-Bernard-Soeurs

5etoiles

Auteur : Bernard Minier
Année : 2018
Langue : Français
Éditeur : Poket


 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Mai 1993. Deux sœurs, Alice, 20 ans, et Ambre, 21 ans, sont retrouvées mortes en bordure de Garonne. Vêtues de robes de communiantes, elles se font face, attachées à deux troncs d’arbres.

Le jeune Martin Servaz, qui vient d’intégrer la PJ de Toulouse, participe à sa première enquête. Très vite, il s’intéresse à Erik Lang, célèbre auteur de romans policiers à l’œuvre aussi cruelle que dérangeante.

Les deux sœurs n’étaient-elles pas ses fans ? L’un de ses plus grands succès ne s’appelle-t-il pas La Communiante ?… L’affaire connaît un dénouement inattendu et violent, laissant Servaz rongé par le doute : dans cette enquête, estime-t-il, une pièce manque, une pièce essentielle.

Février 2018. Par une nuit glaciale, l’écrivain Erik Lang découvre sa femme assassinée… elle aussi vêtue en communiante. Vingt-cinq ans après le double crime, Martin Servaz est rattrapé par l’affaire. Le choc réveille ses premières craintes. Jusqu’à l’obsession.

Une épouse, deux sœurs, trois communiantes… et si l’enquête de 1993 s’était trompée de coupable ?

Pour Servaz, le passé, en resurgissant, va se transformer en cauchemar. Un cauchemar écrit à l’encre noire.

 

Avis :

Voilà, j'ai lu mon premier Minier. Merci, bonsoir !

Trève de plaisanterie, j'ai fait ici une bien belle découverte. Je ne sais pourquoi mais j'ai toujours beaucoup de mal à me lancer à lire un auteur qui publie souvent. Et pourtant... je dois en louper de bons morceaux, car j'ai vraiment aimé cette lecture, en témoignent les 5 coeurs en notation.

Je crois que j'avais peur du trop glauque, du trop d'hémoglobine, ou bien encore j'avais peur d'avoir peur. Rien de tout celà dans ce livre. Glauque un peu quand même vu les mises en scène des cadavres, mais rien de trop flippant.

J'ai trouvé l'enquête captivante, tant en 1993 qu'en 2018. La réouverture des dossiers classés donne ici un bon suspens. L'intrigue est bonne, les suspects sont nombreux, tant dans l'histoire que pour le lecteur, et les personnages tous vraisemblables et bien travaillés.

C'est très intéressant, ces deux périodes très éloignées (25 ans), pour voir l'évolution des personnages que l'on retrouve à ces deux périodes. Connaissant à présent une des premières enquêtes du détective Servaz, j'ai très envie de lire les autres livres le mettant en scène.

Ce livre entre dans le challenge entre cousines sur le thème "Les sœurs".

Posté par Ankya à 20:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]


31 mai 2019

L'eau de Rose - Laurence Martin

eau de rose

3etoiles

Auteur : Laurence Martin
Année : 2018
Langue : Français
Éditeur : Auto-édition



 

 

 

 

Quatrième de couverture :

À la sortie d'un cimetière, une femme meurt dans les bras de Rose et lui confie son carnet...

« Elle me pointe un petit carnet qui gît le long du caniveau et murmure :
- Dites-leur pour moi que je les aime.
Je demande :
- À qui ?
Elle convulse.
Je pleure.
- À qui ?
Elle est partie.
La femme qui sortait du cimetière est venue mourir dans mes bras... Je souffle « Je le leur dirai » comme une promesse indestructible.
Rose ne sait pas que cette promesse va bouleverser son existence.

Au fil des pages de ce carnet, elle remettra en question sa solitude. Elle ira chercher ses réponses, contestera les lois familiales qui érigent le silence sur sa mère disparue il y a vingt ans. Elle apprendra combien la vie peut être belle et l’amour un nouveau départ.
Mais, quand l’adversité s’entête, la peur reprend parfois ses droits et la mort ses prérogatives.
Rose trouvera-t-elle sa vérité ? Osera-t-elle enfin le bonheur ? 

 

Avis :

Comme vous l'avez peut-être remarqué, j'ai ajouté un logo dans le menu de droite, celui du Prix des Auteurs Inconnus. En effet, je fais partie du jury de ce prix pour les catégories « imaginaire » et « littérature blanche » de l'édition 2018.

À la suite d’un vote de présélections, cinq romans sont encore en lice pour prétendre au prix dans la catégorie « littérature blanche ». Voici le cinquième que j'ai lu. Je me souviens qu’il m’avait fait très bonne impression lors des présélections.

Ce livre est une histoire de reconstruction. Que dis-je... de deux reconstructions ! Celle de Rose et celle de Victoire. Leurs destins, qui se croisent de manière tragique, vont permettre à Rose de s'ouvrir au monde, de voir qu'elle a le droit et qu'elle peut être heureuse. Ca a l'air simple dit comme ça, mais qu'il est difficile de se reconstruire lorsque des secrets de famille ne se dévoilent pas ! Cette histoire m'a fait passer par diverses sensations : des sourires, des larmes, de la compréhension, mais aussi un sentiment de révolte.

J'ai trouvé que l'état d'esprit de Rose et de sa soeur sont trop appuyés de manière répétées dans le roman, ce qui fait que j'ai eu l'impression de répétitions. Aussi, je n'ai pas compris certains comportements de personnages, ce qui m'a un peu frustrée. Fort heureusement quelques-uns donnent la touche de fraîcheur nécessaire et empêchent le livre de tomber dans du pur pathos.

Il est impossible de nier que ce livre m'a touchée. En revanche, j'ai trouvé qu'il manquait un peu de peps et qu'il y avait quelques lourdeurs.

En résumé, l'histoire est belle mais sans surprise.  

 

 

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

Posté par Ankya à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 avril 2019

Alron Gems - Le bal des scorpions - Manuel Benetreau

couv 1er

5etoiles

Auteur : Manuel Benetreau
Année : 2018
Langue : Français
Éditeur : Book N' Séries


 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Alron Gems est le chasseur de pierres précieuses le plus célèbre, mais aussi le plus… mystérieux de la planète. Il n’en est pas moins un baroudeur prêt à jouer du coup de poing ou à utiliser les armes pour satisfaire ses riches et exigeants clients.
Alors, quand on lui confie la mission de retrouver le fameux collier du Bal des Scorpions et ses rubis inestimables, de réconcilier deux familles ennemies et de donner un avenir au Rajasthan, une des régions les plus pauvres de l’Inde, son sang ne fait qu'un tour…
Surtout qu'il prend pour nouvelle assistante, une jeune femme aux capacités hors normes, choisie depuis longtemps pour des raisons secrètes, et qui va vivre là une première expérience très mouvementée.
Entourés par une « drôle » d'équipe, ils vont se confronter à des forces politiques, économiques et religieuses prêtes à tout pour les arrêter.
Et nous permettre d'entrer dans les coulisses d'un monde envoûtant mais souvent impitoyable, celui des gemmes et de la joaillerie de luxe !

 

Avis :

A la lecture de ce livre on part en immersion dans le monde des gemmologistes... mais pas n'importe lesquels ; la fine fleur du gemmologiste, celui qui a des contacts partout et qui a le luxe de pouvoir choisir ses clients. Car oui, une réputation, ça se travaille. J'ai beaucoup apprécié dans cette histoire la notion de loyauté, de rivalité fraternelle et bon enfant. Bien entendu, dans ce milieu on y trouve aussi le pendant négatif : la trahison, l'argent facile et rapide, les menaces... mais notre équipe de choc est, elle, du côté des honnêtes. Et c'est compliqué ! Très compliqué...

L'histoire principale concerne le Bal des Scorpions et son fameux collier (exixte-t-il ce collier ? Si oui, dans quel état ? Et où se cacherait-il depuis tant d'années ? Et si non... comment faire ?) Alron Gems et ses acolytes découvrent les mystères d'une très ancienne coutûme - le bal des scorpions, des rites et autres joyeusetés d'une époque révolue, le tout remis au goût du jour. 

Les personnages, eux, sont très charismatiques. Alron tout d'abord, personnage éponyme à cette série (car oui, il s'agit là d'un tome 1). Mon ressenti s'est modifié au fil de ma lecture. Au début, homme-machine, la maîtrise est son maître-mot. Mais petit à petit j'ai vu l'homme sous la carapace. Un homme, un vrai, qui a une histoire, des forces et des faiblesses. Lia est, elle, la petite nouvelle de l'équipe. Ce tome est aussi son histoire, puisqu'on la voit évoluer dans sa toute première mission aux côtés d'Alron. Le reste de l'équipe est bien présente dans l'histoire, mais a une description très sommaire. Je pense, j'espère (!) que les prochains tomes de la série vont en révéler un peu plus à leur sujet. Cela dit, l'histoire du Bal des Scorpions ne pâtit pas du tout de ce manque d'information. On en sait assez pour apprécier cette palette de personnages.

Ce livre a été pour moi un page turner. Une fois commencé je n'ai pu le lacher. Le côté trésor caché et anciennes coutûmes sont des sujets qui me plaisent beaucoup. Aussi, je n'ai pu m'empêcher de faire un parallèle avec Shibumi, de Trévanian, concernant l'équipe de choc et la notion de loyauté qui est très présente dans ces deux romans.

Enfin, la mise en situation de personnages existant (on voit passer des têtes courronées contemporaines) donne une vraisemblance à ce récit.

Une excellent moment de lecture, je vous le recommande !

  

Pour en savoir plus sur l'auteur : 

oo Maison d'édition :  clic ici
oo Site de l'auteur : clic ici

 

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

Posté par Ankya à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 avril 2019

Livre-les moi - Jean-Louis Bouzou

livre-nouvelle-jean-louis-bouzou-R-FsHvjs

Auteur : Jean-Louis BOUZOU

Année : 2019
Langue : Français
Éditeur : Autoédité


 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Ce dimanche-là, en se promenant dans les allées du marché aux puces de Brézaguet, Marina ne se doutait absolument pas que le livre qu’elle allait bientôt acquérir, allait changer le cours de sa vie…

 

Avis :

Voici très longtemps que je n'ai pas lu de nouvelles... Et pourtant j'aime beaucoup ce genre littéraire. Il va droit au but, donc ça claque. Pas de temps pour les longueurs ni les descriptions. De l'action, de l'action et encore de l'action !

C'est donc avec grand intérêt et curiosité que j'ai ouvert celle-ci. Une nouvelle qui parle de livre avait tout pour me plaire et... elle m'a plu ! L'auteur a mis une quatrième de couverture très énigmatique afin de laisser toute la surprise au lecteur, je vais donc respecter cela et ne rien dévoiler. Je peux dire cependant que j'ai vu venir certaines situations, et d'autres non ; ce fut donc une lecture surprenante et intéressante, avec des personnages - bien que peu décrits puisqu'il s'agit d'une nouvelle - assez profonds et attachants. Le style est bon, dynamique, parfait pour ce genre littéraire.

Je ne connaissais pas Jean-Louis Bouzou mais j'ai découvert qu'il avait déjà écrit d'autres nouvelles. Si elles sont de même qualité que Livre-les moi, je vais me régaler. 

 

Livre lu dans le cadre d'un partenariat grace à la placteforme SimPlement.

Posté par Ankya à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mars 2019

Devine qui est mort ? - Frédérique Hoy

devine qui

3etoiles

Auteur : Frédérique Hoy
Année : 2018
Langue : Français
Éditeur : Auto-édition



 

 

 

 

Quatrième de couverture :

La flûtiste renommée Albane de Morange a tout pour être heureuse : un homme qui l'aime et qui partage sa passion, un appartement chic à Paris, une vie réglée comme du papier à musique. Si elle n'a pas d'enfant, c'est pour une raison bien précise : cette raison même qui fait qu'elle a rompu avec la famille de Morange il y a plusieurs années.Le jour où, en plein concert, la musicienne frôle la mort, son monde intérieur est bouleversé. Albane éprouve le besoin de renouer les liens, et surtout de régler ses comptes avec les acteurs de ce passé douloureux qu'elle n'a jamais eu le courage d'affronter. Après deux thrillers, Frédérique Hoy signe ici un troisième roman, moins dur mais non dénué de noirceur : un drame original et émouvant.

 

Avis :

Comme vous l'avez peut-être remarqué, j'ai ajouté un logo dans le menu de droite, celui du Prix des Auteurs Inconnus. En effet, je fais partie du jury de ce prix pour les catégories « imaginaire » et « littérature blanche » de l'édition 2018.

À la suite d’un vote de présélections, cinq romans sont encore en lice pour prétendre au prix dans la catégorie « littérature blanche ». Voici le troisième que j'ai lu. Je me souviens qu’il m’avait fait très bonne impression lors des présélections.

 

Je ressors de ma lecture assez mitigée. Tout d'abord l'histoire. Une histoire partagée entre présent et passé, laissant au lecteur le plaisir de connaître le passé d'Albane, son enfance, son adolescence, sa vie d'adulte. Parallèlement, on avance dans le présent. Suite à son accident, elle renoue avec sa famille grâce son amnésie. Or voilà, à cause de cette amnésie (on pourrait même dire grâce à cette amnésie), des secrets de famille bien enfouis ressurgissent. Albane part à la quête de la vérité, de celle qui lui manque, qui lui a toujours manqué et qui a régi sa vie durant toutes ces années.

Je suis fan des histoires avec des secrets de famille. Cependant, ici je trouve que ce n'est exploité qu'à moitié. Le sujet principal est important, révoltant, touchant. Cependant, les personnages n'ont pas été assez introduits, assez poussés, pour que je puisse m'engager émotionnellement. Je n'ai ni vibré ni tremblé avec eux, et c'est bien dommage. C'est dommage car cette histoire est riche en rebondissements, ce qui n'est pas pour me déplaire ! Ces rebondissements sont logiques et maîtrisés par l'auteure. Je suis certaine que si j'avais eu un peu plus d'informations sur les personnages, sur les parents, sur les soeurs, et même sur Albane ! J'aurais adoré ce livre.

Enfin, Frédérique Hoy a une écriture agréable, très douce, et m'a même fait découvrir quelques mots (et j'adore découvrir de nouveaux mots!). 

Un petit bémol cependant au niveau de la chronologie : Albane, en 1974, parle de la chanson d'Anne Sylvestre J'ai froid aux doigts, qu'on lui chantait plus jeune (donc avant 1974). Or cette chanson est sortie en 1982. 

Quand la blessure ne nous tue pas, son souvenir revient finir le travail.

 

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

Posté par Ankya à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mars 2019

Danse Macabre - L A Bailey

danse macabre

Auteur : L A Bailey

Année : 2017
Langue : Français
Éditeur : Autoédité


 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

La Mort rôde dans la petite ville médiévale de Shrewsbury, en Angleterre. Une jeune héritière, Jennifer Barnes est retrouvée assassinée. Pas vraiment la carte postale de vacances idéales ! Hugo Delatour, ancien flic reconverti en Privé, décide de reprendre l'enquête. Une autopsie bâclée, une mystérieuse application appelée « Hunter », le détective français n'est pas au bout de ses surprises. Qui se cache derrière le pseudonyme de Danse Macabre ?
Hugo devra tout faire pour la stopper dans sa folie meurtrière.

 

Avis :

En fin d'année dernière je lisais Mise en abîme, le deuxième volet de la trilogie Les enquêtes d'Hugo Delatour.  Ce mois-ci j'ai donc lu, en toute logique, le premier ! Pourquoi faire les choses dans l'ordre me direz-vous... eh bien ils se lisent indépendamment, ce qui est pratique.

J'ai été ravie de retrouver Hugo, Chloé et Eva, le trio fort de cette série. J'ai enfin découvert les circonstances de la (des) rencontre(s) entre Hugo et Eva. Je comprends mieux certains comportements des personnages dans Mise en abîme. L'intrigue est à nouveau simple et efficace. Point d'emberlifications, mais du suspens et de multiples suspects. 

Les personnages ont tous une profondeur, une histoire qui les rend vraisemblables. En plus de l'histoire principale du livre, il y en a d'autres parallèles qui permettent de s'attacher aux protagonistes.

Une listoire courte, simple dans la forme, pas si simple que ça dans le fond, et toujours aussi plaisante. Vivement le tome trois :)

 

Livre lu dans le cadre d'un partenariat grace à la placteforme SimPlement.

Posté par Ankya à 09:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]