La caverne d'Ankya

12 février 2017

Rêves de garçons - Laura Kasischke

reves4etoiles
Auteur :
Laura Kasischke
Année :
2006 (2007 pour la traduction française)
Langue :
Français
Éditeur : Le Livre de Poche

 

 

 

Quatrième de couverture :

A la fin des années 1970, trois pom-pom girls quittent leur camp de vacances à bord d’une Mustang décapotable dans l’espoir de se baigner dans le mystérieux Lac des Amants.
Dans leur insouciance, elles sourient à deux garçons croisés en chemin. Mauvais choix au mauvais moment. Soudain, cette journée idyllique tourne au cauchemar.
Rêves de garçons est une plongée au coeur d’un univers adolescent dépeint avec une justesse sans égale. Une fois de plus, Laura Kasischke s’attache à détourner avec beaucoup de férocité certains clichés de l’Amérique contemporaine et nous laisse, jusqu’à la révélation finale, dans l’imminence de la catastrophe.

 

Avis :

Une nouvelle fois je replonge dans l'univers de Laura Kasischke.

J'ai retrouvé son style, son écriture fluide, ses flashbacks bien placés et son atmosphère étrange. En parlant d'atmosphère, comme pour Esprit d'hiver, j'ai trouvé que l'ambiance se charge petit à petit, de manière imperceptible, mais que quand le lecteur s'en rend compte il est déjà trop trard.

Une histoire assez courte mais qui fait son petit effet. Cela faisait un mois que je n'avais pas lu et j'ai dévoré ce livre en une journée (c'est la seconde fois que ça m'arrive).

En lisant la quatrième de couverture je croyais mordicus avoir deviné la nature de la "catastrophe"... mais j'ai été très surprise (agréablement surprise d'avoir été surprise) de lire une toute autre histoire.

 

Ce livre entre dans le challenge entre cousines sur le thème "Laura Kasischke".

Posté par Ankya à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Entre mes mains le bonheur se faufile - Agnès Martin-Lugand

faufile5etoiles
Auteur :
Agnès Martin-Lugand
Année :
2014
Langue :
Français
Éditeur :
Pocket


 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite, un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son cœur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse.
Alors elle déchire le carcan et s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain.

 

Avis :

Note : cet avis va être très court car cela fait un moment que j'ai lu ce livre et j'ai perdu les notes que j'avais prises... :(

Je continue ma découverte d'Agnès Martin-Lugand avec ce livre, qui fait le 3ième d'elle que je lis ("que j'enchaîne" est la tournure la plus adéquate).

On découvre un pan de l'univers de la mode haute couture, un pan pas très joli mais assez réaliste, qui peut faire peur mais aussi rêver.

Entre ce livre et Les Gens Heureux..., j'ai l'impression que l'auteur a un souci avec l'image parentale.

Autrement, j'ai adoré cette lecture. Il n'y a pas vraiment de surprise mais je me suis laissée prendre et attendrir par les personnages fort sympathiques au demeurant.

Posté par Ankya à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2017

La vie est facile, ne t'inquiète pas - Agnès Martin-Lugand

la vie est facile5etoiles
Auteur :
Agnès Martin-Lugand
Année :
2015
Langue :
Français
Éditeur :
Pocket


 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Rentrée d’Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux « Gens heureux lisent et boivent du café », son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille.
Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé.
Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

 

Avis :

De suite après avoir lu Les gens heureux lisent et boivent du café, je me suis plongée dans la suite : La vie est facile, ne t'inquiète pas. Malgré une fin logique des Gens..., je voulais absolument savoir ce qu'il était arrivé à Diane, Edward et Félix. Il est très rare que j'enchaîne des livres du même auteur sans intercaler un autre livre, mais là ça se lit bien, c'est court, et l'histoire est très prenante. Bon... je ne vais pas cacher que tout comme pour le premier, en lisant la quatrième de couverture j'ai su ce qu'il allait se passer. Aucune surprise quant à l'histoire. Quand bien même, ce livre fait du bien et à cause de la fin des Gens..., on n'était pas à l'abri d'un revirement de situation.

Je note ce livre 5 étoiles, mais sa lecture doit absolument être précédée du premier car il ne se suffit pas à lui-même. Le lecteur a besoin de connaître le premier pour apprécier celui-ci.

Posté par Ankya à 13:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 janvier 2017

Les gens heureux lisent et boivent du café - Agnès Martin-Lugand

les gens4etoiles
Auteur :
Agnès Martin-Lugand
Année :
2013
Langue :
Français
Éditeur : Poket

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

« Ils étaient partis en chahutant. J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son coeur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. Afin d’échapper à son entourage qui l’enjoint à reprendre pied, elle décide de s’exiler en Irlande, seule.
Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper…

 

Avis :

Une nouvelle découverte pour moi grâce au challenge entre cousines avec ptitelilie :) Ce livre, je l'ai vu passer à la télé, sur les blogs, dans les magasines. C'est donc le meilleur moyen pour moi de ne pas le choisir en librairie (oui je sais, ma super logique...). Cependant, lorsqu'on m'a proposé de le lire en lecture commune je n'ai pas hésité. Il est court et a de bonnes critiques.

Qu'est-ce que j'ai pleuré durant cette lecture... je n'ai pas pu empêcher les larmes de couler. Je trouve les personnages vrais. Leurs sentiments sont exprimés par leurs gestes avec peu de mots. Pas de grand discours non plus. Cela aide à s'identifier, que les personnages soient masculins ou féminins, jeunes ou plus âgés.

Malgré l'histoire téléphonée (en lisant la quatrième de couverture j'ai deviné 80% de l'intrigue) cette lecture a été plus que plaisante. J'ai bien envie d'aller découvrir l'Irlande à présent... quant au fait de choisir sa destination au pif sur une carte, pourquoi pas ? Au moins on tombe sur des endroits qui ne sont pas touristiques et où des gens vrais vivent.

 

Ce livre entre dans le challenge entre cousines sur le thème "Feel good".

Posté par Ankya à 19:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 décembre 2016

L'île des oubliés - Victoria Hislop

ile des oubliés5etoiles
Auteur :
Victoria Hislop
Année :
2005 (2012 pour la première édition française)
Langue :
Français
Éditeur :
Le livre de poche


 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

L’été s’achève à Plaka, un village sur la côte nord de la Crète. Alexis, une jeune Anglaise diplômée d’archéologie, a choisi de s’y rendre parce que c’est là que sa mère est née et a vécu jusqu’à ses dix-huit ans. Une terrible découverte attend Alexis qui ignore tout de l’histoire de sa famille : de 1903 à 1957, Spinalonga, l’île qui fait face à Plaka et ressemble tant à un animal alangui allongé sur le dos, était une colonie de lépreux... et son arrière-grand-mère y aurait péri. Quels mystères effrayants recèle cette île que surplombent les ruines d’une forteresse vénitienne ? Pourquoi, Sophia, la mère d'Alexis, a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la déchirante destinée de ses aïeules et sur leurs sombres secrets... Bouleversant plaidoyer contre l'exclusion, L'Île des oubliés, traduit dans vingt-cinq pays et vendu à plus de deux millions d'exemplaires, a conquis le monde entier.

 

Avis :

Suite à ma lecture du livre Une dernière danse, découvert grâce au challenge que je fais avec ma cousine, je m'étais procuré celui-ci dans l'espoir de me retrouver plongée à nouveau dans l'histoire d'un pays, d'une famille. Mon espoir était fondé car non seulement j'ai découvert cette partie de la Crète que je ne connaissais pas (en vrai, je ne connais rien de la Crète, donc ça n'a pas été difficile) mais ce livre a été un véritable coup de coeur !

Alors que j'en parlais autour de moi durant ma lecture, je me suis rendue compte que plusieurs personnes de mon entourage avaient déjà visité, ou du moins connaissaient de nom la lèprerie de Spinalonga.

Nous entrons dans la vie d'une famille sur plusieurs générations tout en suivant ce qu'il se passe sur l'île. Nous découvrons les installations, les améliorations, les relations qui se tissent entre les personnages. Tout cela sur un fond de vérité historique.

J'ai été happée dans l'histoire grâce à l'histoire en elle-même mais aussi grâce au style de l'auteur dont les phrases sont fluides.

 

Ce livre entre dans le challenge Pavé sur Babélio.

Posté par Ankya à 11:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 novembre 2016

L'enfant qui ne parlait pas - Torey Hayden

enfant4etoiles
Auteur :
Torey Hayden
Année :
2002
Langue :
Français
Éditeur : Poket

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Psychologue et thérapeute, Torey Hayden est professeur-éducatrice dans une classe d'enfants souffrant de troubles du comportement. Un lien très fort l'unit à Jade, une petite fille de huit ans qui se tient courbée et ne parle pas. Chaque soir, Jade rejoint Torey dans une salle de cours, et, après avoir fermé la porte à clé pour que personne d'autre ne l'entende, elle se met à parler.
Ce qu'elle raconte est effrayant, incroyable. Des choses horribles ayant trait au sexe, à la violence, à la mort. La psychologue s'interroge. Réalité ? Mensonges ? Délires d'enfant perturbé ? À force de patience, elle finit par découvrir la vérité. Une vérité qui dépasse l'entendement…

 

Avis :

Voici à nouveau un livre qui n'aurait pas du tout attiré mon attention en librairie. Le Challenge Entre Cousines est là pour ça !! Découvrir des thèmes qui a priori ne m'attirent pas mais dont au final la lecture m'a plue.

La narratrice Torey Hayden raconte son histoire (vraie) avec la petite Jade au comportement bien étrange. Un comportement physique mais aussi un comportement oral... à en faire froid dans le dos. Heureusement, Torey est spécialiste dans ce genre de cas et elle a sa tête bien ancrée sur ses épaules. C'est qu'il va falloir démêler le vrai du faux, le vécu des fabulations, décrypter les mots, les agissements...

Ce qui a été le plus impressionnant pour moi est qu'il s'agisse d'une histoire vraie. Je me suis demandée comment un psychologue ou bien un instituteur (qui n'a pas eu de formation sur l'étude du comportement) arrive à démêler le vrai du faux. Savoir faire la différence entre l'invention pour se rendre intéressant, et la détresse réelle. Sonner l'alerte au risque d'accuser à tort et briser une famille ? Ne rien dire "en attendant" au risque que des sévices persistent ? C'est vraiment délicat comme sujet et comme décision à prendre.

J'ai été agréablement surprise par le style d'écriture. Pas de mélo, pas de lourdeurs. Le ton est juste, et l'on suit le déroulement de la pensée de Torey au fur et à mesure de ses questionnements et de ses prises de décision.

 

Ce livre entre dans le challenge Multi Défi sur Babélio, dans la catégorie "Un livre "âme sensible s'abstenir" (émotions fortes, épouvante, etc.)".
Il fait aussi partie du challenge entre cousines sur le thème "L'enfance brisée".

Posté par Ankya à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 août 2016

Madame Elisabeth, soeur de Louis XVI - Anne Bernet

madame5etoiles
Auteur :
Anne Bernet
Année :
2013
Langue :
Français
Éditeur :
Tallandier


 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Madame Élisabeth, soeur cadette de Louis XVI, meurt à trente ans sur l'échafaud le 10 mai 1794. Dans ce portrait absolument neuf, elle apparaît plus résolue et déterminée que son frère dans le tumulte de la Révolution - preuve qu'elle était dotée d'un véritable sens politique.

Très jolie, remarquablement intelligente, mathématicienne de haut niveau, dotée d'un caractère affirmé, Élisabeth, après l'échec de plusieurs projets de mariage, décide de vivre à sa guise parmi un cercle choisi partageant son goût de la retraite et de l'action caritative, sans pour autant, comme on l'affirmera, nourrir une vocation religieuse contrariée. Critique muette des manières de la reine, ce choix l'isole au sein de la Cour, et même de la famille royale. Lorsque la Révolution éclate, elle choisit pourtant de rester près de Louis XVI, qu'elle juge trop faible. Elle est aussi sans illusion sur sa propre influence, contrecarrée par la jalousie de Marie-Antoinette.

Au coeur d'un réseau de renseignement contre-révolutionnaire, elle essaie d'empêcher la catastrophe. Elle vit alors une histoire d'amour impossible avec un roturier et subit une campagne de presse diffamatoire de la part des autorités révolutionnaires.

En s'appuyant sur la correspondance de la princesse, celle de ses amis, les mémoires du temps, Anne Bernet débarrasse, pour la première fois, Madame Élisabeth de l'imagerie pieuse qui occulta sa personnalité.

 

Avis :

C'est en 2013, au Salon du Livre Historique de Versailles, que j'ai rencontré Anne Bernet, l'auteure de cette biographie. Ayant visité une exposition sur Madame Elisabeth, je souhaitais en savoir un peu plus sur cette demoiselle qui n'a jamais quitté son frère Louis XVI même quand elle savait que tout était perdu.

Je ne me suis jamais vraiment renseignée sur Louis XVI et Marie Antoinette. Cette biographie m'a permis de les rencontrer d'une manière qui n'avait pas le projet de les mettre spécialement en valeur, ni de les assombrir gratuitement.

Madame Elisabeth n'aimait pas spécialement les "délices" de la Cour (si je peux m'exprimer ainsi). Elle préférait rester tranquillement chez elle, loin des complots. Elle fut malgré elle au centre de nombre d'entre-eux.

On en apprend beaucoup sur les contraintes liées à sa très haute naissance (par exemple le fait de ne pas pouvoir rendre visite à ses amies malades, ou encore le fait que des gens prenaient les décisiosn la concernant à sa place).

Au niveau de la Révolution française, j'ai été scandalisée par la tournure des évènements. Ce que les révolutionnaires ont fait endurer à la famille royale et aux personnes qui l'ont soutenue, on ne l'espère même pas à son pire ennemi à notre époque (enfin... j'espère !).

En tout cas, ce fut une délicieuse lecture, découvrir un passage historique par un personnage inédit (dans le sens où ce n'est pas de Madame Elisabeth qu'on parle dans les livres d'histoire scolaires où les évènements sont survolés) est une riche expérience.

C'est d'ailleurs la première fois que je lis une biographie aussi travaillée. Au-delà des évènements historiques, on s'attac

 

Ce livre entre dans le challenge Multi Défi sur Babélio, dans la catégorie "Un livre dont le titre comporte un nom de lieu".
Il fait aussi partie du challenge entre cousines sur le thème "Biographie de femme d'exception".