La caverne d'Ankya

06 janvier 2019

Osukateï - Goeffrey Legrand

Osukateï_1re

3etoiles

Auteur : Geoffrey Legrand
Année : 2018
Langue : Français
Éditeur : Editions d'Utoh



 

 

 

Quatrième de couverture :

"J’ignore comment les historiens futurs me jugeront. Me verront-ils comme un despote, un tyran sanguinaire, une folle qui renversa le monde ? Ou bien mes actes auront-ils une telle portée qu’ils rachèteront mes crimes à eux-seuls ? Une chose est certaine, mon nom est gravé si profondément dans le bois de la déesse qu’une éternité serait insuffisante pour l’en effacer."

Fille de Seigneur, Luwise Sofunada est éduquée pour succéder à son père. En ce monde pourtant, nul pouvoir n’est héréditaire. Okateï, l’Arbre-Mère qui couvre la terre, désigne ceux qui auront la charge de protéger ses bourgeons. Luwise doit apprendre les devoirs d’une reine et mériter la confiance de la déesse pour hériter du trône.

Mais désire-t-elle réellement cette responsabilité ? Alors que son entourage la pousse dans cette voie, les questions se bousculent. Ses doutes atteignent leur paroxysme lorsque se révèle une connexion particulière avec la déesse. Un don que certains considèrent de mauvais augure.

Les jeunes années de Luwise Sofunada oscillent entre innocence et tragédie, aventure et conspiration. Ce roman d’apprentissage vous emmènera le long des Branches de l’Arbre-Mère, dans les tréfonds de la déesse Plante, à la recherche de l’âme humaine.

 

Avis :

Comme vous l'avez peut-être remarqué, j'ai ajouté un logo dans le menu de droite, celui du Prix des Auteurs Inconnus. En effet, je fais partie du jury de ce prix pour les catégories imaginaire et littérature blanche de l'édition 2018.

Suite à un vote de présélections, cinq romans sont encore en lice pour prétendre au prix dans la catégorie imaginaire. Voici le quatrième que j'ai lu. À savoir que lors des présélections je l'avais noté dans mes "pourquoi pas". Il ne faisait donc pas partie de ma sélection, ni même de mon haut de pile.

Ce livre a un atout indéniable : une magnifique couverture. Toute en finesse, que ce soit au niveau de l'illustration, des couleurs et de la police d'écriture. Il s'agit d'une couverture vraiment très réussie !

L'histoire ressemble beaucoup à une histoire initiatique. On découvre l'héroïne depuis sa naissance, et nous suivons son parcours, son épanouissement. 

L'univers est très poussé et maîtrisé par l'auteur, ce qui a fait que je n'ai eu aucun mal à visualiser les lieux et les situations.

La plume de l'auteur est globalement agréable, et comme dit précédemment, les descriptions sont de qualité.

Quelques points négatifs noircissent le tableau cependant. En effet, au début du roman j'ai eu l'impression que l'auteur venait de découvrir le mot "canopée" et l'utilisait dès qu'il était possible de l'utiliser. Comme il s'agit d'un mot peu commun, il sautait aux yeux à chacune de ses nombreuses apparitions. Aussi, j'ai recensé quelques fautes de français.

 

Mon avis général : Il s'agit d'une histoire agréable à lire. L'héroïne est vraisemblable, parfois pleine de bon sens, et parfois on a envie de lui mettre des claques (ce qui fait tout le charme du personnage !). Cette histoire initiatique se lit facilement et est très prenante. Les erreurs de langue mettent un bémol à mon avis général.

En tout cas, mon avis définitif ne se fera qu'après avoir lu tous les romans en lice dans la catégorie imaginaire du prix puisque je pourrai les comparer. 

  

Pour en savoir plus sur l'auteur : 

oo Page Facebook : https://www.facebook.com/geoffrey.legrand.auteur/
oo Maison d'édition : https://www.editions-utoh.fr/

 

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

Posté par Ankya à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 décembre 2018

Immortel ad vitam - Cécile Pommereau

Capture d’écran 2018-12-10 à 20

4etoiles 

Auteur : Cécile Pommereau
Année : 2018
Langue :
 Français 
Éditeur : Noir d'Absinthe

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Fred n'est pas un loup-garou, ni un ange gardien. Il n'est pas de ces pâles suceurs de sang qui font tomber comme des mouches des lycéennes au brushing impeccable. D'ailleurs, tout le monde sait que ces bestioles-là n'existent pas. Fred a un physique banal et les poches trouées. Il n'arrive pas à garder une fille plus de trois semaines et sort de prison. Pour couronner le tout, c'est le jour où il essaie de se foutre en l'air qu'il apprend qu'il est immortel. Fred n'a pas de chance. Jean, lui, est flic. Il pensait avoir tout vu après trente ans passés a la Crim'. Mais voilà qu'un beau jour, un de ses cadavres se paye le luxe de se tirer de la scène de crime. Pour lui c'en est trop et il est bien décidé à le retrouver. Il ne manquerait plus qu'il parte en retraite avec une affaire non élucidée...

 

Avis :

Comme vous l'avez peut-être remarqué, j'ai ajouté un logo dans le menu de droite, celui du Prix des Auteurs Inconnus. En effet, je fais partie du jury de ce prix pour les catégories imaginaire et littérature blanche de l'édition 2018.

Suite à un vote de présélections, cinq romans sont encore en lice pour prétendre au prix dans la catégorie imaginaire. Voici le troisième que j'ai lu. À savoir que lors des présélections j'avais voté pour lui, j'ai donc été très contente qu'il soit retenu !

Bien que j'aie voté pour ce roman lors des présélections, la première approche ne fut pas tip top. En effet, la couverture noir et blanc ça va, ça fait très polar. Mais je trouve qu'elle manque cruellement de finesse. Certes elle annonce tout de suite la couleur entre le personnage qui va se suicider et le policier de dos, au niveau des symboles c'est ok. Mais franchement... cet homme qui va se suicider... je trouve ça moche pour une couverture ; surtout quand je connais la qualité de ce qui va suivre.

Entrons maintenant dans l'histoire en elle-même. J'ai beaucoup aimé cette histoire à deux voix. Les chapitres sont courts à mon plus grand bonheur, et alternent les points de vue de Frédéric et de Jean. Le style est très oral, sans pour autant tomber dans la vulgarité. C'est drôle, cash, mais jamais too much. Certaines réponses au tac-au-tac m'ont fait bien marrer. 

L'intrigue, elle, se suit de manière linéaire. Pas d'emberlifications, pas de nœuds, mais ce n'est pas un problème puisque l'action est toujours présente, ainsi que l'humour, donnant un rythme soutenu à l'histoire. Cette histoire, d'ailleurs, je l'ai trouvé positive. De l'amour, de l'amitié, des liens qui se créent. 

Enfin, j'ai dénombré moins de dix fautes sur tout le livre, donc je suis assez satisfaite de la qualité.

En résumé, un très bon moment de lecture, un style rythmé et agréable, une histoire qui se tient et qui est belle.

En tout cas, mon avis définitif ne se fera qu'après avoir lu tous les romans en lice dans la catégorie imaginaire du prix puisque je pourrai les comparer. 

 

Pour en savoir plus sur l'auteur : 

oo Site internet : https://www.facebook.com/cpommereau/
oo Maison d'édition : https://www.noirdabsinthe.com/ 

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

02 décembre 2018

Une petite fleur cueillie par toi - Eric Mouras

Une-petite-fleur-cueillie-par-toi

Auteur : Eric Mouras
Année : 2018
Langue : Français
Éditeur : Eric Mouras

 

 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

1915-1916 : pendant ces deux années de guerre, Eugénie écrit à son mari Jean, envoyé sur le front. 
Paysanne, épouse et mère de trois enfants, elle lui raconte, au jour le jour, les travaux de la ferme, la vie au village, ses peurs, ses doutes mais aussi ses espoirs. 
Dans une trentaine de lettres pleines d’amour, empreintes de réalisme et d’émotion, Eugénie et ses proches nous livrent un tableau saisissant du quotidien, celui des femmes restées à l’arrière et devant assumer seules la survie de leur famille. 
Ces lettres retrouvées par hasard sont un condensé de petites histoires dans la grande Histoire, celles de ces millions de femmes à qui cet ouvrage veut rendre hommage pour une leçon de courage, de persévérance et d’amour…

 

Avis :

Lettres d'Eugénie à Jean, Poilu du Béarn (1915-1916)

Lorsque j'ai vu ce livre je n'ai pas hésité : une série de lettres envoyées à un soldat durant la première guerre mondiale. Autant j'ai beaucoup lu sur la seconde guerre, autant sur la première je ne connais pas grand chose d'autre que ce que j'ai pu apprendre en cours d'histoire. De plus, [re]découvrir l'histoire par la petite porte est quelque chose que j'aime beaucoup car en général la censure ou le politiquement correct n'est pas passé par là.

Donc ici nous avons une série de lettres reçues par Jean. Des lettres essentiellement de la part de sa femme, mais aussi d'autres membres de sa famille. Je précise que ce sont de véritables lettres retrouvées par l'auteur Eric Mouras. Jean et Eugénie étant de sa famille.

A la lecture de ces lettres, j'ai l'impression que les familles n'étaient pas vraiment au courant de ce qu'il se passait au front. Lorsque je lis au début qu'Eugénie dit à son mari "vivement que tu reviennes pour nous aider et travailler", je me dis que la population, en début de guerre, n'avait pas conscience de la gravité des événements. Cela dit, il n'y avait pas beaucoup de moyens de communication à l'époque.

Les lettres se ressemblent assez, on prend des nouvelles, on en donne, au sujet de la santé et du travail à la ferme, des gens du village. Cela dit c'est bien normal car il ne s'agit pas d'une correspondance de loisir.

J'ai beaucoup aimé lire ces lettres où l'on voit des personnes aimantes s'écrire plusieurs fois par semaine. Il aurait manqué les lettres que Jean a répondu, mais ça donne son charme au livre.

En résumé, ces lettres permettent, comme je l'ai dit plus haut, de découvrir un pan de l'histoire par une voie non officielle. Une voie nous permettant de mieux nous rendre compte, nous simples civils, de ce qu'ont vraiment vécu les gens durant la guerre, car ces gens, c'est nous.

 

Livre lu dans le cadre d'un partenariat grace à la placteforme SimPlement.

Posté par Ankya à 10:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2018

Le rêve de Chat Taigne - Colline Hoarau

chat taigne

Auteur : Colline Hoarau
Illustrations : Ben Renaut
Année : 2018
Langue : Français
Éditeur : Evidence Editions

 

 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Chat Taigne est le compagnon quotidien de Clémentine. Heureusement qu'il est là lorsque Colin, le marin, s'en va de par les océans. Il a un rêve secret, en voyant chaque jour, les enfants passer devant la fenêtre. Les accompagner vers l'école. Pourra-t-il réaliser son rêve ? Que vont devenir ses maîtres ? Restera-t-il seul ? Chat Taigne n'a pas fini de nous étonner !

 

Avis :

Chat Taigne est un petit chat qui aime jouer avec les chataignes et qui voit chaque matin les enfants aller à l'école. Son rêve ? Aller à l'école avec eux et voir ce qu'il s'y passe, apprendre des choses.

L'histoire est bienveillante et aborde de multiples sujets. Bien sûr l'école, mais aussi le deuil, l'éloignement et la notion de famille, d'attachement les uns aux autres. 

Le texte est poétique, avec des jeux phoniques, un petit rappel de l'alphabet, et certaines phrases sont tournées de telle manière que l'on dirait un enfant qui parle (tout en restant grammaticalement correct).

Les illustrations sont très fraîches, colorées et non surchargées. Le fond des pages reste blanc, ce qui donne un rendu particulièrement lumineux. Elles sont très agréables à regarder. La police d'écriture est également rafraîchissante. On sort des polices standard des livres. Ca m'a fait bizarre au début mais je m'y suis rapidement habituée.

Enfin concernant la couverture... elle est toute douce !

Ce livre est adapté aux enfants à partir de six ans. Cependant, les messages qu'il porte peuvent être traduits pour les plus petits. Mon fils n'est pas encore en maternelle, mais je pense que j'utiliserai les messages portés par Le rêve de Chat Taigne lorsque je lui expliquerai pourquoi il doit aller à l'école.

 

Livre lu dans le cadre d'un partenariat grace à la placteforme SimPlement.

Posté par Ankya à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 octobre 2018

Les Autres, étape 1 : Le survivant - Sandra Moyon

CVT_Les-Autres-etape-1--le-survivant_2280

3etoiles

Auteur : Sandra Moyon
Année : 2017
Langue : Français
Éditeur : Plume Blanche



 

 

 

Quatrième de couverture :

Parqués entre des murs et des clôtures, les Hommes survivent comme ils le peuvent. Arrivés en bas de la chaîne alimentaire, ils sont épargnés grâce à l’Accord : tous les trimestres, des fourgons d’êtres humains sont offerts aux Autres afin de les nourrir. Mais comment choisir qui doit vivre et qui doit mourir ? La règle est pourtant simple : seuls les délinquants sont envoyés de l’autre côté du mur, dans la Fosse.

 

Avis :

Comme vous l'avez peut-être remarqué, j'ai ajouté un logo dans le menu de droite, celui du Prix des Auteurs Inconnus. En effet, je fais partie du jury de ce prix pour les catégories imaginaire et littérature blanche de l'édition 2018.

Suite à un vote de présélections, cinq romans sont encore en lice pour prétendre au prix dans la catégorie imaginaire. Voici le deuxième que j'ai lu. À savoir que lors des présélections je l'avais noté dans mes "pourquoi pas +", j'ai donc été très contente qu'il soit retenu.

La couverture de ce livre est sympathique. Il y a peu d'éléments mais entre le trou dans le mur, la main qui en sort et le fait que cette main ait des gouttes de sang et de grands ongles, le ton est donné. 

La première chose qui m'a marquée est que le narrateur est un personnage masculin. Ça a l'air bête dit comme ça, mais tout ce que j'ai lu de récent en imaginaire avait soit un narrateur extérieur à l'histoire, soit une narratrice. Un bon point !

Au niveau de l'histoire, il y a beaucoup de violence. Ça colle avec ce qu'annonce la couverture mais j'ai l'impression que c'est parfois poussé un peu trop loin compte tenu des événements qui en découlent. Ce que je veux dire par là, c'est que ces scènes ne semblent pas avoir d'autre but que celui d'être présentes. Cela dit, l'histoire est bien écrite. L'intrigue se tient et le suspense est là. Je me suis attachée à certains personnages, j'ai tremblé pour eux, j'en ai haï d'autres. Je trouve cela super lorsque l'auteur réussit à nous faire vibrer aux côtés de ses personnages. 

L'écriture est fluide et facile à lire malgré quelques fautes qui sont passées entre les mailles du filet.

Ce livre est très court, 157 pages. L'auteur aurait pu ajouter quelques éléments pour étoffer un peu, mais cela ne nuit pas à la qualité de l'intrigue. Au moins, il n'y a pas eu de longueurs inutiles pour remplir des pages coûte que coûte. La fin peut sembler abrupte mais cela ne m'a pas gênée tant que ça puisque la situation le permet, et qu'il y a une suite au roman. 

Mon avis général : un bon moment de lecture avec une histoire qui se tient et des personnages auxquels on ne reste pas insensible. Je garde une réserve quant au déséquilibre entre le Bien et le Mal, auquel je ne suis pas habituée.

En tout cas, mon avis définitif ne se fera qu'après avoir lu tous les romans en lice dans la catégorie imaginaire du prix puisque je pourrai les comparer. 

 

Soyez heureux d'être en vie, profitez de votre existence, trouvez-vous une femme à aimer, faites des enfants, travaillez correctement, respectez les lois et tout ira bien pour vous. (p.113)

 

Pour en savoir plus sur l'auteur : 

oo Page Facebook : https://www.facebook.com/SandraMoyonAuteur/
oo Site internet : http://hasenly.weebly.com/
oo Instagram : https://www.instagram.com/sandramoyon/
oo Maison d'édition : https://plumeblanche-editions.fr/ 

 

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

Posté par Ankya à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 octobre 2018

Chicago Requiem - Carine Foulon

xcover-1489

5etoiles

Auteur : Carine Foulon
Année : 2018
Langue : Français
Éditeur : Auto-édité


 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Chicago, années folles…
Sur la scène d’une ville en proie à la corruption, acteurs et gangsters se côtoient.
William, issu d’une famille riche et influente, les Henderson, possède un théâtre cerné de speakeasies et de maisons closes. Il aide son épouse, Susan, à reprendre sa carrière d’actrice malgré la corruption et la prohibition.
La sœur de William, Meredith, vient de passer cinq ans en prison. Résolue à se venger de son frère et de tous ceux qu’elle pense responsables de son incarcération, elle s’établit à Miami où elle rencontre un certain Al Capone.
Le vaudeville peut alors virer au drame, à la scène comme à la ville.

 

Avis :

Voici un livre qui cache bien son jeu. A la lecture de la quatrième de couverture, je m'attendais bien sûr à une histoire de vengeance avec participation de la mafia mais ce n'est rien à côté du réel contenu de l'histoire.

Dès le prologue, le lecteur est mis dans l'ambiance. On découvre la famille Henderson (et en bonus nous avons droit à un arbre généalogique, c'est très appréciable !), ses membres aux caractères très différents, ses histoires de famille, ses secrets... comme qui dirait, il y a du dossier ! 

J'aime ces livres où l'on entre vraiment dans la vie des personnages (un peu comme dans les Hauts de Hurle-Vent, que je n'ai pas encore chroniqué ici), on a  l'impression de les connaître, limite de les côtoyer. J'ai très apprécié le fait que l'auteur ait pris le temps de donner de la profondeur à ses personnages grâce à la retranscription de faits anciens les concernant (par exemple le premier mariage de Meredith). Cela permet de cerner leurs caractères avant de passer au vif du sujet.

L'écriture est fluide et l'auteur maîtrise son sujet. Les ellipses et les quelques changements de narrateurs sont maîtrisés. L'histoire est fournie, et impossible de dire, en cours de lecture, si c'est le Bien ou le Mal qui va triompher. Du suspense !

Ce roman a quelque chose en plus que j'aime par dessus tout : les chapitres sont titrés. Ca devient rare de nos jours, mais j'adore ça. En plus ils ne spoilent rien du chapître. Chacun des chapîtres est aussi accompagné d'une citation. Ce livre est donc très riche quant à son contenu.

Je termine cet article en parlant de la couverture : elle est bien travaillée, je la trouve très soignée, très pro !

En résumé, je n'ai qu'une seule chose à vous dire : ce livre est un coup de coeur et je vous le recommande.

 

Livre lu dans le cadre d'un partenariat grâce à la placteforme SimPlement.

Posté par Ankya à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 octobre 2018

Neph et Shéa, tome 1 - Aline Wheeler

couv-ebook-ok

3etoiles

Auteur : Aline Wheeler
Année : 2017
Langue : Français
Éditeur : Auto-édité



 

 

 

Quatrième de couverture :

Au nord de l'Idalie, Shéa fuit la Tour des Ombres pour sauver sa vie.
Plus loin au sud, Neph fuit La Forteresse pour échapper à un destin guerrier dont il ne veut pas.

Leurs chemins les feront se rencontrer et les mèneront chez Berht, un vieil excentrique ami de la Prime Reine. Celle-ci chargera ce trio improbable d'escorter un curieux émissaire elfe jusqu'à Cérasa, une ville au sud du pays. Mais derrière cette mission officielle, s'en cache une autre, secrète, bien plus importante et plus dangereuse.

Deux cents ans après la Grande Guerre qui opposa les peuples unis de Tell'Andra aux Funestes, la paix qui régnait dans le monde s'étiole à nouveau. Une nouvelle ère sombre s'annonce. 

 

Avis :

Comme vous l'avez peut-être remarqué, j'ai ajouté un logo dans le menu de droite, celui du Prix des Auteurs Inconnus. En effet, je fais partie du jury de ce prix pour les catégories Imaginaire et Littérature générale de l'édition 2018.

Suite à un vote de présélections, cinq romans sont encore en lice pour prétendre au prix dans la catégorie Imaginaire. Voici le premier que j'ai lu. A savoir que lors des présélections je ne l'avais pas retenu, mais qu'à cela ne tienne, découvrons ce livre.

La couverture me plait beaucoup. Les couleurs sont très jolies et on voit bien le contraste entre le paysage verdoyant et apaisant, et le reste un peu plus menaçant.

La lecture est plaisante car l'auteur maîtrise son histoire. En plus de la trame linéaire, il y a parfois des événements qui se déroulent en parallèle et c'est bien amené. Je n'ai jamais été perdue dans la chronologie.

Le style en lui-même est assez "jeune" : les phrases sont simples et, mis à part dans le prologue où on prend le temps de la description, l'histoire est constituée d'actions et de dialogues. Il arrive que parfois le style soit un peu trop ampoulé, de temps en temps on a voulu faire un "bon mot", mais à mon sens ça ne fait qu'alourdir le récit. Heureusement ces lourdeurs sont occasionnelles.

L'humour est omniprésent, ce qui en fait un roman assez frais. 

Le point que je déplore est la présence de pas mal de fautes de tout ordre, que ce soit au niveau de l'orthographe, de la grammaire, de la conjugaison, de la concordance des temps, de mots en trop ou au contraire de mots qui manquent. Tout cela mit bout à bout je trouve que ça fait beaucoup. 

Pour moi il s'agit d'une histoire agréable et divertissante, mais les fautes de langue l'empêchent de se classer en haut du podium. Après, les autres membres du jury ne seront peut-être pas du même avis que moi... suspense !

 

Pour en savoir plus sur l'auteur : 

oo Page Facebook : https://www.facebook.com/aline.wheeler.auteur/
oo Site internet : https://alinewheeler.wordpress.com/
oo Twitter : @Aline_Wheeler
oo Instagram : https://www.instagram.com/zahardonia/

Et au sujet du Prix des Auteurs Inconnus :

oo Site internet : www.prixdesauteursinconnus.com
oo Twitter : @prixdesai

42568113_288047995256721_2057076068182917120_n

Posté par Ankya à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,