Les-disparus-du-Clairdelune

3etoiles

Auteur : Christelle Dabos
Année : 2015
Langue : Français
Éditeur : Gallimard



 

 

Voilà maintenant un an que j'ai lu le tome 1 de La Passe-Miroir. Un an ! Le temps est passé tellement vite ! 

J'ai aimé me replonger dans l'univers de Christelle Dabos, retourner sur l'arche du Pôle, dans la Citacielle. 

Depuis la disparition de la majorité du clan des Dragons lors d'une chasse, l'avenir de Thorn, Bérénilde, Ophélie et Roseline est compromis à la Citacielle. Ophélie est prête à rencontrer Farouk, l'esprit de famille du Pôle, afin d'en obtenir sa protection. 

J'avoue que le début de ce livre m'a fait un peu peur... en effet, j'ai trouvé les personnages d'Ophélie et de Roseline très agaçants car remettant toujours en question la bonne foi de leurs interlocuteurs. Nous sommes à la Citacielle, lieu d'illusions et de trahisons, certes. Mais même auprès de personnages de confiance (du moins ceux qui s'intéressent à leur "bien être") avec lesquels elles devront vivre les prochaines années, elles sont toujours en train de voir le mal dans leurs comportements ou leurs pensées. Ce point m'a le plus dérangée par rapport à Thorn. Ophélie a remarqué depuis le premier tome de l'histoire que son fiancé est réservé et que sa simple présence est déjà un gage de respect. Elle en attend toujours plus de lui sans essayer de l'accepter (j'avoue, il n'est pas très locace). Disons que leurs méfiances, leurs défiances, sont fatigantes.

Fort heureusement j'ai vu assez vite un nouvel élan dans le livre, à partir du moment où elles se rendent aux Sables d'Opale. Là le récit a capté toute mon attention. Des disparus, une enquête, et ENFIN une collaboration entre les différents personnages. ENFIN ! Et là j'avoue que je n'ai pu m'arrêter de lire. 

Chacune de mes rencontres avec Farouk a été hillarante... dans ma tête je lui ai donné les traits du roi Triton (le père d'Ariel dans la Petite Sirène, version Disney). En tout cas cet esprit de famille m'a beaucoup plu. On a vu ses failles, ses blessures. Et on comprend des choses...

En bref, une bonne lecture, mais le livre aurait pu être raccourci d'une bonne centaine de pages à mon goût.

 

Pourquoi tout le monde s'enfermait-il à double tour dans ses secrets ?

 

Ce livre entre dans le challenge entre cousines sur le thème "Lire une suite qui dort dans nos PAL".