Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
La caverne d'Ankya
10 janvier 2011

Nos étoiles ont filé - Anne-Marie Revol {Our stars are gone}

 {English version below}

9782234065062_G

4etoiles
Auteur / Author : Anne-Marie Revol
Année / Year : 2010
Langue / Language : Français
Éditeur : Stock

394 pages
No English translation yet.
My title translation: Our stars are gone.

Quatrième de couverture :
C'est étrange... Dans le vocabulaire courant, quand on perd son père, sa mère ou ses deux parents, on dit qu'on est « orphelin ». Quand on perd sa femme, on dit qu'on est « veuf ». Ou « veuve », quand c'est son époux. En revanche, quand on perd ses enfants, on ne dit rien. Il n'y a pas de mot pour désigner cet état.

Avis :
Après une telle quatrième de couverture j'avais très peur. Peur de devoir lire un récit geignard, de racontage de vie à l'état pur. Ce ne fut pas le cas ! Anne-Marie Revol écrit à ses deux fillettes disparues afin, je pense, d'extérioriser ses questions, ses ressentis, ne pas faire cocotte-minute en vue d'explosion. Les phases "positives" sont entrecoupées de phases abyssales. L'auteur et son mari sont parvenus à tenir le coup, aller de l'avant grâce à leur force, leur amour, leur famille et amis, mais surtout au petit Lancelot, 3ième enfant et en même temps né fils unique dans cette famille qui se reconstruit. Il s'agit de très belles lettres, d'un message d'amour de l'auteur vers ses proches, son mari, son fils et ses filles Pénélope et Paloma.

Lu dans le cadre du prix des lectrices ELLE 2011, catégorie Document.
logoelle

51210704_p challengeepistolaire

 {Version française ci-dessus}

Synopsis (translated by myself):
It's strange ... In everyday language, when one loses his father, mother or both parents, they say we are "orphan". When one loses his wife or husband, "widow". However, when you lose her children, nothing is said. There is no word for this state.

My review:
After such a synopsis I was very afraid. Fear of having to read a whining story, "read my life" in its purest form. It was not the case! Anne-Marie Revol wrote to his two dead girls. I think it is to write out her questions, her feelings, to not explode. "Positive" phases are interspersed with abysmal ones. The author and her husband have managed to keep going, move forward with strength, love, family and friends, but especially little Lancelot, 3rd child and only son born in this rebuilt family. These beautiful letters are a message of love from the author to her relatives, her husband, son and daughters Penelope and Paloma.

This book has been read for the ELLE Magazine Price 2011, Document category.

 

Publicité
Publicité
Commentaires
A
Christine >> Malgré son thème peu attrayant, ce livre est bien. Il ne se veut pas larmoyant (même si parfois les larmes viennent)
Répondre
C
Un sujet difficile mais je suis bien tentée tout de même
Répondre
A
Edelwe >> Elle l'est...
Répondre
E
Je ne suis pas sûre de supporter... ça doit quand même être une lecture éprouvante!
Répondre
A
Hélène >> tu as tout à fait raison, bien que ce soit un beau recueil de lettres, je ne l'aurai jamais lu par moi-même.<br /> <br /> yuko >> Oui, même si je ne le relirai pas et ne l'offrirai pas...<br /> <br /> Alex >> Oui, pour les beaux jours ! Car on se sent mal tout au long de cette lecture.<br /> <br /> Anne Sophie >> Héhé, j'espère que ça lui plaira !
Répondre
Publicité
Newsletter
Archives
Visiteurs
Depuis la création 122 874
Publicité