97827427736404etoiles
Auteur :
Mitsuyo Kakuta
Année :
2004 (2008 pour la version française)
Langue :
 Français
Traducteur : Isabelle Sakaï
Éditeur : Actes Sud
287 pages



Quatrième de couverture :

Sayoko est une jeune mère déstabilisée par sa condition de femme au foyer, une solitude déprimante qui altère ses relations conjugales, semble fragiliser son enfant.
Bien que très diplômée, Sayoko est prête à accepter n'importe quelle proposition pour retrouver un statut social. En répondant à une annonce, elle rencontre Aoi, une chef d'entreprise particulièrement brillante qui correspond exactement aux critères japonais de la femme active et qui se trouve sur le point de diversifier ses affaires en se lançant dans le service à domicile. Sayoko est immédiatement embauchée, elle passera désormais ses journées à nettoyer des lieux sordides.
Mais elle retrouve sa joie de vivre et le plaisir de côtoyer Aoi efface toute trace de la pénibilité du travail. Car une étroite relation amicale s'instaure entre les deux femmes, une attirance, une dépendance, à moins qu'il ne s'agisse du souvenir ou de l'évocation d'une amitié d'enfance... Un roman riche en finesse, en sensibilité et en analyses psychologiques. Tout en subtilité, Mitsuyo Kakuta aborde la question du féminin au Japon, de la difficulté professionnelle des jeunes mères et de la douloureuse question du racisme et de la différence.

 

Avis :

Voici un livre que je me suis procuré au Salon du Livre de Paris 2012. Ce qui est bien avec les auteurs japonais, c'est que les dédicaces sont très stylées :D La classe !

Parlons du livre à présent... car c'est tout de même l'objet de ce billet !

Ce livre est composé de deux périodes qui se racontent alternativement tout au long du roman. D'un côté nous avons le présent, avec Sayoko qui trouve du travail dans la société d'Aoi. Ce travail ne plait pas beaucoup à sa belle-mère ni à son maris. Cependant elle sait qu'elle peut y arriver et ne demande qu'à ce qu'on croit en elle.

De l'autre côté nous avons le passé d'Aoï, son enfance : après avoir vécu un hijime, ses parents déménagent pour qu'elle puisse intégrer une nouvelle école. Là elle rencontre une grande amie: Nanako. Ensemble, elles vont passer de très bons moments.

Heureusement que ma curiosité a eu raison de moi, car la quatrième de couverture ne m'attirait pas beaucoup. Je me suis retrouvée dans une lecture très douce par son style (typique japonais), mais assez dur du côté de l'histoire. Cela se lit très facilement mais une fois le livre posé, plein de questions sur la vie de ces femmes nous assaillent.

Un livre à conseiller aux amateurs d'histoires riches sans pour autant regorger d'action !