Couv 1

4etoiles 

Auteur : Tom Clearlake
Année : 2017
Langue :
 Français 
Éditeur : Moonlight

 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

La petite ville de St. Marys est frappée par des disparitions d’enfants inexpliquées. Cinq au total, en l’espace de quatre mois. Bien qu’aucun indice formel n’ait été relevé par les forces de police, tout porte à croire qu’il s’agit d’enlèvements. Le FBI est chargé du dossier.
L’agent spécial Eliott Cooper est envoyé sur place pour enquêter.
Peu à peu, il va être confronté à des faits qui ne relèveront plus de ses compétences d’agent, mais de sa capacité à lutter contre un mal obscur qui semble s’être emparé des forêts alentour de la ville… et ça n’est que le début de son enquête.

 

Avis :

Tout d'abord, un immense merci à l'auteur et à l'éditeur de n'avoir pas mis toute l'intrigue dans la quatrième de couverture. Vu le contenu du livre, ça aurait été tentant d'en dire plus pour donner encore plus envie au lecteur. J'apprécie d'avoir eu pas mal de surprises.

Voilà bien longtemps que je n'avais pas lu de thriller fantastique. Une occasion s'est présentée à moi et je l'ai saisie. Youpi !

Quelle pourrait être meilleure manière d'entrer dans une histoire policière que celle de lire tout bonnement le rapport de police en même temps que le nouvel agent sur l'affaire ? Clair, net, précis, sans fioritures ni états d'âme, les premières pages offrent au lecteur un résumé de la situation efficace. J'aime ! Certainement mon côté cartésien...

Nous suivons l'agent Eliott Cooper et son accolyte Karen dans les tréfonds d'une histoire de société secrète et de fin d'humanité. Je m'étais préparée à beaucoup de choses quant au déroulement de l'histoire, ais j'étais très loin du compte. Ce livre renferme beaucoup plus qu'il n'y parait ! (non, je ne dirai rien, à vous de découvrir).

J'ai trouvé ce livre complet : des personnages sympathiques, d'autres un peu - beaucoup - moins, une intrigue qui se tient et un déroulé cohérent.

Je remercie les éditions Moonlight ainsi que Ted pour ce partenariat.

La maison d'édition n'a pas encore de site internet, mais dès que c'est le cas je mettrai le lien.

 

IMG_20180803_231259_824

Karen et de la sentinelle... qui ressemble ici à une banane trop mûre...