la_couleur_des_sentiments

5etoiles

Auteur :
Kathryn Stockett
Année :
2009 (2010 pour la France)
Langue :
Français
Éditeur :
Actes Sud

526 pages

Quatrième de couverture :

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante. Passionnant, drôle, émouvant, La Couleur des sentiments a conquis l'Amérique avec ses personnages inoubliables. Vendu à plus de deux millions d'exemplaires, ce premier roman, véritable phénomène culturel outre-Atlantique, est un pur bonheur de lecture.  

Avis :

En 1962 à Jackson dans le Mississippi - un des états les plus difficiles des Etats-Unis au niveau des rapports Noirs-Blancs - les familles Blanches font tenir leur maison et élever leurs enfants par les bonnes Noires. Ce livre est écrit avec trois narrateurs: Aibileen et Minny, deux Noires aux tempéraments mais amies, et Miss Skeeter, jeune Blanche élevée par Constantine partie du jour au lendemain après plus de 20 ans de travail dans sa famille.
D'un côté, nous avons les Noires, soudées, qui aiment tout de même leur travail sans pour autant apprécier les Blanches. De l'autre, les Blanches, essayant de suivre la dernière mode de New York, regroupées en clans, font travailler les Noires, parfois les exploitent, sans toutefois leur faire confiance.
Au milieu se trouve Miss Skeeter, jeune femme traumatisée par le départ impromptu de Constantine qui l'a élevée durant plus de 20 ans.
Alors que les Blanches apparaissent dans ce roman très superficielles, les Noires quant à elles font ressortir leur côté maternel. Elles éduquent les enfants et leur apprenent les valeurs. Bon... toutes les Blanches ne sont pas superficielles, certaines sont même très sympathiques et correctes envers leurs bonnes.
Abeileen, Minny et Miss Skeeter vont s'apprivoiser pour faire bouger les choses. Mais cela n'est pas sans risque puisqu'elles ne sont pas à l'abri de la prison ou même de la lapidation si elles venaient à être découvertes !
Traité avec humour, maternage, logique et parfois haine, cette histoire est magnifique et très bien écrite.
D'après l'auteur, ce roman est une fiction... oui mais... Kathryn Stockett s'est justement inspirée de sa vie dans le Mississippi, avec la bonne de sa famille, pour raconter cette histoire. On reconnait en elle une certaine Miss Skeeter.

Ce livre a été beaucoup lu sur la blogosphère et a rencontré de nombreux éloges. Il s'agit du premier roman de l'auteur et je n'hésite pas à le recommander.

Lu dans le cadre du prix des lectrices ELLE 2011, catégorie Roman.

logoelle