9782290339138
Auteur : William Shakespeare
Année : 1606

Quatrième de couverture :

« Est-ce un poignard que je vois là, devant moi, la poignée vers ma main ? Viens, que je te saisisse ! » Les sorcières ont-elles dit vrai ? Aveuglé par l'ambition, Macbeth sera-t-il l'assassin de son bienfaiteur ? Pour prendre place sur le trône d'Écosse, tuera-t-il son plus fidèle ami ? Au bord du drame, une force le pousse, une autre le retient... Misérables scrupules ! Lady Macbeth sait en venir à bout. Excitant les passions obscures, elle force le destin. Et l'irréparable s'accomplit... Voici que des spectres apparaissent. Sur les mains de lady Macbeth, le sang refuse de s'effacer. On dit que les pierres ont bougé. Que les arbres ont parlé. L'ordre des choses est inversé. Les ténèbres envahissent la raison... « Où en est la nuit ? À l'heure indécise de sa lutte avec le matin... » 

Mon avis :

Quand je faisais du théâtre au lycée on allait souvent voir des pièces. On est allés voir Macbeth mais... en espagnol. Moi qui ne parlait pas un mot de cette langue, j'ai dû choisir entre lire les sous-titres et regarder jouer les acteurs; j'ai choisi la seconde option. J'ai aimé regarder les acteurs mais n'ai absolument rien compris à la pièce. C'est chose faite à présent ! Macbeth, usurpateur, a été tenté par une prédiction puis tout s'est enchaîné, comme il le dit si bien: "les choses que le mal a commencées se consolident par le mal". Cet homme a un sacré côté parano qui le fait faire éliminer pas mal de ses anciens frères d'armes, loyaux amis... juste pour que son rang devienne et perdure. Macbeth et sa Lady sont deux personnages à mon sens antipathiques (alors qu'au début de l'histoire je l'aimais bien) prônant le "devant mes intérêts, tout doit céder" (p.52). Il y a beaucoup d'action, de fantastique (vive les spectres!) mais le style devient lourd dès que les paragraphes s'allongent.
Il y a tout de même beaucoup de traits d'humour, dont certaines insultes carrément suprêmes. La meilleure d'entre toutes (elle est destinée à un homme blanc de peur) : "face de lait caillé".

english_classics