la_s_ance
Auteur :
John Harwood
Année : 2009 (édition française 2010)
Titre original : The Seance
 
Quatrième de couverture:

Angleterre, fin de l’ère victorienne. Constance Langton reçoit la visite d’un avocat, John Montague. Celui-ci lui annonce qu’elle vient d’hériter d’un manoir de famille dans le Suffolk, Wraxford Hall, et lui conseille de vendre la propriété sans perdre une seconde. Wraxford Hall jouit en effet d’une sinistre réputation : ses précédents propriétaires y sont morts dans d’étranges circonstances et une jeune femme, Eleanor Unwin, y a mystérieusement disparu avec sa fille. Quels terribles secrets renferment Wraxfod Hall ? Au fil du journal intime d’Eleanor et des recherches de Constance, deux femmes dont le désir d’indépendance dénote en pleine époque victorienne, se lèvent peu à peu les mystères qui entourent l’étrange demeure. Pièges machiavéliques et coups de théâtre en cascade, terreurs intimes, étranges obsessions et secrètes inconvenances, tout est réuni pour faire de cet hommage très moderne au roman gothique et victorien un chef-d’oeuvre du genre.

Mon avis :

L'histoire, l'intrigue : La structure du livre m'a énormément plu. Il s'agit d'une succession de récits de différentes personnes... de différentes époques. Bien entendu cela parle de la même chose, mais partir dans le passé après avoir eu connaissance des évènements présents est vraiment magique.
Ce roman est l'histoire d'une expérience sur les esprits menée d'une manière assez spéciale, mais que l'on attribue bien à l'époque: mécanismes, murs pivotants, armures avec secrets, cheminées-portes... toutes ces machinations donnant envie d'être présent au moment de l'histoire (alors qu'on serait autant apeurés que les protagonistes, rêvant d'être ailleurs, priant pour notre salut). Ce thriller victorien mérite son appellation. Loin des effusions de sang propre à notre époque littéraire, certains passages réussissent à donner la chair de poule.

Les personnages : Au niveau des personnages, un large panel de personnalités est en présence. En tant que roman du genre qui se respecte, nous avons droit aux gentils qui se battent jusqu'au bout ainsi qu'aux retournements de veste spectaculaires. Certains sont manipulateurs tandis que d'autres feraient tout ce qu'on leur dit de faire... On s'attache fortement aux personnages qui ont tous leur importance, à leur niveau. Il n'existe pas de personnage bouche-trou dans ce récit.

Le livre et l'auteur : Ce livre a fleuri il y a quelques mois sur la blogosphère, je suis un peu en retard, mais tant pis, ça en remet une couche, il ne faut pas l'oublier ! La Séance est le premier roman de John Harwood à être publié en France. Vivement les autres !

Remerciement : Je remercie chaleureusement Solène des éditions du Cherche Midi pour cette merveilleuse découverte.