rupt

Auteur : Simon Lelic
Année : 2010 (2010 pour l'édition française)
Titre original : Rupture
 

Quatrième de couverture:

Par un été torride, Samuel Szajkowski, prof d'histoire dans une école secondaire, entre en salle de réunion, ouvre le feu et tue trois élèves et un collègue avant de retourner son arme contre lui. Les voix de quinze témoins interrogés par l'inspecteur Lucia May illustrent la complexité du drame. Souvenirs flous, mensonges, omissions, incohérences, mauvaise volonté des professeurs, des élèves et du directeur de l'école, convainquent Lucia de la nécessité de poursuivre l'enquête. Malgré la version officielle : le Polonais était un psychopathe. Malgré la directive de sa hiérarchie : classer l'affaire au plus vite. Ce qu'elle va découvrir est terrifiant. Violence, persécution, racisme, état déplorable du système éducatif anglais : bien plus qu'un thriller, Rupture est un cri de révolte qui dénonce avec originalité une crise de société tristement contemporaine.

Mon avis :

J'ai abordé ce livre de manière tout à fait neutre. La quatrième de couverture présageait du bon et... du bon il y a eu ! Ce livre parle du rapport à la violence, de la notion de violence qui, malheureusement, est de plus en plus minimisée, de moins en moins prise au sérieux. La violence directe, bien sûr, mais aussi la violence indirecte caractérisée par des petits riens qui rendent la vie de la cible intolérable. Dans l'éducation, il est préférable que les professeurs s'entendent bien afin de mieux supporter les adolescents à qui ils enseignent. Mais qu'arrive-t-il si certains professeurs se lient à des élèves pour martyriser l'un des leurs ? Ce livre parle aussi de ce que peut faire un homme pour préserver l'image de son établissement. Peut-on vraiment fermer les yeux sur certains faits même si c'est pour recevoir des fonds en vue d'être encore plus côté ? Deux histoires se mêlent à la principale: celle d'un petit garçon du même collège et celle de la femme policier qui enquête.

Le plupart des chapitres sont les enregistrements des interrogatoires. Il n'y a qu'une personne qui parle, on n'entend pas les questions posées mais on les devine. J'ai trouvé la structure très agréable.

 

 

Je ne saurais que vous conseiller ce livre. Rupture est le premier roman de Simon Lelic et il fait parti des auteurs à suivre !

Lu dans le cadre du prix des lectrices ELLE 2011, catégorie Policier.

logoelle