parade
Auteur : Shuichi Yoshida
Année : 2002 (édition française en 2010)
Titre original : Parade

Quatrième de couverture :

Comme à la parade ! Quatre jeunes gens, qui partagent un appartement dans Tokyo, se racontent à tour de rôle : sa vie, son passé, ses amours, ses travers, ses folies, ses manies, ses secrets. Et lorsqu’un cinquième entre par hasard dans le jeu, son intrusion change la donne et révèle ce qui se trame sous les règles tacites de la communication humaine. La petite musique de Yoshida Shuichi excelle à décrire ce qui se jour dans le phénomène de la colocation, cette communauté de vies qui est le reflet de la société tout entière. Il s’entend à orchestrer le drame silencieux sous la futilité apparente du monde et nous ramène constamment au mystère de l’autre : celui que nous côtoyons et croyons connaître, celui que nous jouons vis-à-vis d’autrui et de nous-mêmes, entre norme et transgression, peurs et attentes, solidarité et violence.

 

Mon avis :

J'avais entendu parlé (ou plutôt "lu parlé") de ce livre dans le magasine OVNI (gratuit franco-japonais) à Paris et la couverture m'a tout de suite attirée.

 

Parade, c'est l'histoire de cinq personnes: Ryôsuke, Kotomi, Mirai, Satoru et Naoki, âgés entre 18 et 28 ans. Ils vivent ensemble, mais gardent certains secrets bien enfouis au fond d'eux. Comme le dit Mirai, ils ont chacun le "moi de l'appartement" qui leur permet de cohabiter sans encombre.

J'adore les romans japonais mettant en scène la vie de tous les jours. Pourtant, j'ai un peu de mal avec ce type dans les romans français. Peut être est-ce mon amour du Japon ? Ou encore le style bien à eux que possèdent les auteurs nippons ? J'ai beaucoup aimé cette lecture qui s'est faite très rapidement. Suivre les cinq protagonistes (ils sont chacun narrateur d'une partie composée de plusieurs chapitres) a été un grand plaisir, surtout voir les différents points de vue. Même s'il y a plusieurs narrateurs, on ne se perd pas dans l'histoire car ça reste chronologique.