9782749116655

Auteur : Glenn Cooper
Année : 2009
Titre original : Library of the Dead


Quatrième de couverture:
New York, mai 2009. Six morts violentes se succèdent en quelques jours. Les modes opératoires sont différents, les victimes n'ont aucun point commun, hormis celui d'avoir reçu quelque temps plus tôt une carte postale de Las Vegas, avec une simple date, celle du jour de leur mort. Très vite, la presse s'empare de l'affaire et celui qu'elle surnomme le " tueur de l'Apocalypse " a tôt fait de semer la psychose dans la ville. Les autorités, désorientées par l'absence d'indices, se tournent. vers Will Piper, ancien profileur d'élite dont la carrière a été brutalement interrompue à la suite d'un drame personnel. Lorsque de nouvelles cibles reçoivent à leur tour des cartes postales leur indiquant le jour de leur mort, Will va tout mettre en œuvre pour empêcher le tueur d'agir à nouveau. Mais les noms des victimes sont déjà dans Le Livre des morts...

Je coupe volontairement la quatrième de couverture ici, car celle qui se trouve au dos du livre en dit vraiment trop...

 

Mon avis :

Cela fait déjà quelques jours que j'ai terminé ce livre, mais je n'arrivai pas à écrire de billet qui soit à la hauteur de ce que j'ai pu éprouver en le lisant. Je me lance une ultime fois en espérant faire passer mon message.

Tout d'abord, avec pareil titre, je m'attendais à me retrouver en Egypte (Le livre des morts est un livre que l'on plaçait avec les momies et qui contenaient entre autre les noms des gardiens, les solutions des épreuves à passer pour accéder à l'au delà - ceci est la version trèèèèèès abrégée et trèèèèès accélérée). Bon Glenn Cooper ne parle pas du tout de ça donc on oublie pour aujourd'hui.

Ce livre est génial. On passe dans plusieurs époques: de nos jours (2009), la guerre froide (1947), le Moyen Âge (1200 et encore bien avant). Le lecteur comprend assez vite ce qu'il se passe mais est tellement entré dans l'histoire que ce n'est pas un point négatif. Et puis il y a toutes les petites histoires à côté. J'ai vraiment adoré les passages dans le passé, surtout le Moyen Âge.

En gros, même si le côté thriller/FBI ne casse pas des briques, la structure spéciale du livre et la façon de narrer l'histoire font que cet ouvrage entre dans mes coups de cœur.

J'ai apprécié le côté "notre naissance et notre morts sont écrites", loin de tout le blabla du genre "je suis maître de ma destinée" qui, même s'il est légitime, est bien pompeux la plupart du temps.

Pour cette découverte, un grand merci à Solène des éditions du Cherche Midi d'avoir su que ce livre était "de ceux que j'aime". Merci pour le livre, et aussi pour le mot que tu as laissé sur la carte.