9782253141433_G

Auteur : Boris Vian (sous le pseudo Vernon Sullivan)
Année : 1946
 

 

4ième de couverture :
Si vous le lisez avec l'espoir de trouver dans J'irai cracher sur vos tombes quelque chose capable de mettre vos sens en feu, vous allez drôlement être déçu. Si vous le lisez pour y retrouver la petite musique de Vian, vous l'y trouverez. Il n'y a pas beaucoup d'écrits de Vian dont il ne suffise de lire trois lignes anonymes pour dire tout de suite : " Tiens, c'est du Vian ! " Ils ne sont pas nombreux, les écrivains dont on puisse en dire autant. Ce sont généralement ces écrivains-là qui ont les lecteurs les plus fidèles, les plus passionnés, parce que, en les lisant, on les entend parler. Lire Vian, lire Léautaud, lire la correspondance de Flaubert, c'est vraiment être avec eux. Ils sont tout entiers dans ce qu'ils écrivent.Ça ne se pardonne pas, ça. Vian a été condamné. Flaubert a été condamné...

 

 

 

Mon avis :
Avec une telle quatrième de couverture, je ne savais pas du tout dans quoi je me lançais... ouahou ! Je comprends maintenant mieux pourquoi ce livre a été interdit en 1949 pour cause d'atteinte aux bonnes mœurs.
Ce livre nous raconte l'histoire d'un jeune Noir à la peau blanche, Lee, dont le petit frère a été battu et pendu parce qu'il était amoureux d'une Blanche. Lee part refaire sa vie ne tant que libraire dans une ville où on ne le connait pas. Il va entrer dans une bande de jeunes (de 10 ans plus jeunes que lui, qui en a 26) en manque d'alcool et de sexe. Heureusement que l'écriture de Vian est excellente car les scènes sont parfois crues et sans retenue.
Malgré la violence de certaines scènes, ce livre est très intéressant. Le thème principal est le racisme, la haine, et la vengeance que tout cela entraine.

Un livre que je saurais recommander pour le côté "leçon", mais âmes sensibles s'abstenir.

Livre lu dans le cadre du blogoclub

blogoclub