cequeAuteur : Philip K. Dick
Année : 1964
Titre original : What dead men say
  
Résumé :
Toute ma vie, j’ai aimé, bu, mangé, fumé, riLouis Sarapis, l'un des hommes les plus puissants du monde, vient de mourir. Cryonisé, il fait l'objet de toutes les attentions de la part de ses anciens collaborateurs, certains souhaitant simplement accomplir ses demandes testamentaires et d'autres voulant le mettre hors course définitivement. Mais rapidement une base lunaire capte la voix de Louis Sarapis provenant d'un point situé à une semaine lumière de la Terre. Celui-ci semble continuer à vouloir donner des ordres et à influencer la politique terrienne. La voix s'amplifie à tel point qu'elle envahit l'ensemble des ondes terrestres ; impossible d'écouter la radio, de regarder la télévision ou de téléphoner sans l'entendre. Mais cette voix vient-elle du corps cryonisé de Louis Sarapis ou a-t-elle une autre origine ?

Mon avis :
J'ai acheté ce livre lors d'une de mes crises d'achat compulsif... vous savez, il faut ABSOLUMENT ajouter un livre au panier sûrement parce que le nombre déjà acquis ne vous convient pas. C'est donc sans trop savoir dans quoi je m'aventurai que j'ai commencé ce tte lecture. Il s'agit d'une nouvelle issue de Minority Report et autres nouvelles.

L'histoire est complète mais les personnages ne sont pas poussés très loin, excepté peut être en ce qui concerne Johnny. Ceci dit, il s'agit d'une nouvelle donc ce manque n'est pas très grave.

Vers les années 2100, les morts peuvent être placés en semi-vie et ainsi continuer à interagir avec leurs proches. Dans le cas de Louis, celebre personnage, cela ne se déroule pas ainsi puisqu'il a été piégé ! Arrivent alors différentes options concernant le devenir de son entreprise...

Cette nouvelle, très rapide à lire, m'a plu sans pour autant me transporter. Elle ne restera pas dans les lives que je préconise à mes proches.
Un agréable moment tout de même.